Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Publié par Aude Guesnon le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Quelles leçons avez-vous tiré de la crise que nous avons vécue... et que ne vivons encore?

Les achats ont joué un rôle majeur lors de cette crise, en particulier à la Région où nous avons géré trois grandes campagnes de distribution de matériel sanitaire : aux soignants en mars /avril, aux habitants en mai et enfin la campagne de test massive organisée dans notre région avant noël. Cela a vraiment contribué à donner une autre image de notre métier, "apporteurs de solutions". Ce fut vraiment une expérience humaine extrêmement enrichissante de travailler ainsi avec nos collègues des autres directions.

Plus généralement, cette crise met en lumière l'importance de la supply chain dans son ensemble, repose la question de la dépendance à l'achat. La crise passée, l'enjeu sera de ne pas l'oublier trop vite...

Les achats publics sont investis d'une mission: relancer l'économie. Comment y contribuez-vous?

C'est une mission qui me tient totalement à coeur. L'achat public c'est un double levier : vous investissez dans biens ou services au bénéfice du citoyen, et en même temps vous donnez du business aux entreprises, qui emploient de personnes, etc. !

Nous souhaitons donc que le plus grand nombre d'entreprises puissent répondre à nos consultations, notamment les PME. Ces dernières années, nous avons simplifié au maximum les documents pour que cela prenne moins de temps aux fournisseurs et réduire l'administratif. Nous avons mis en place une hot line pour les aider sur le volet administratif, justement.

Comment faites-vous pour favoriser votre écosystème local? Est-ce compatible avec une logique de réduction des coûts?

Nous passons beaucoup de temps à rencontrer les fournisseurs, comprendre leurs produits, leurs zones d'interventions. C'est la clé. Cela nous a, par exemple, permis d'avoir un maximum de producteurs locaux dans nos marchés de denrées alimentaires. On passe aussi du temps à leur expliquer comment répondre à un marché public, on simplifie au maximum les documents. Une des difficultés est déjà qu'ils répondent à nos appels d'offre... beaucoup se disent que ce n'est pas pour eux, que c'est trop compliqué. On travaille pour changer cela.

D'ailleurs, avez-vous des objectifs en matière de réduction des coûts ? Et quels sont vos axes de travail?

A la création de la direction des achats, un des objectifs était de réduire les coûts, avec un objectif à 5 ans que nous avons atteint au bout de 3 ans seulement ! Nous travaillons principalement sur deux axes : le sourcing et la définition des besoins. Classique, mais efficace !

Considérez-vous la RSE comme un terrain de jeu ou un champs de mines? Avez-vous des sponsors engagés sur le sujet au sein de la Région?

Ce n'est plus une option aujourd'hui que de se préoccuper du RSE quand on est aux achats, et encore plus dans le secteur public. Donc, je dirais ni terrain de jeu ni champ de mine, juste un incontournable. Nous avons une direction dont la mission est de s'occuper des sujets en lien avec l'environnement alors je peux dire que c'est notre sponsor naturel ! Nous travaillons en étroite collaboration.

Quelles sont les actions RSE les plus avancées à la Région? Comment travaillez-vous sur la baisse de l'empreinte carbone? l'économie circulaire? L'inclusion?

Nous avons créé, il y a quatre ans, notre centrale d'achat régionale avec un objectif premier, celui de proposer des marchés de denrées alimentaires qualitatifs et avec un maximum de producteurs locaux, des gammes bio, ce qui nous a d'ailleurs valu le Trophée Décision Achats catégorie RSE en 2019 ! Nous avons aujourd'hui plus de 450 adhérents, qui sont en particulier intéressés par la démarche ! Nos marchés ont donc un impact très important . Nous continuons à développer la gamme, avec récemment des marchés de produits d'entretien, très demandés par nos adhérents, et dans lesquels les critères RSE ont été très forts.

Que prévoient vos cahier des charges ?

Nous réfléchissons au cas par cas aux critères que nous mettons dans nos CDC, l'idée est vraiment d'avoir des demandes adaptées. Par exemple, nous avons récemment utilisé un critère de "juste rémunération du producteur", ou encore des références obligatoires "écolabels" pour certains marchés.

Lire la suite en page 3 : La digitalisation... où en êtes-vous et qu'a-t-elle apporté aux acheteurs ? / Vous êtes issue de l'automobile. En quoi votre expérience passée a-t-elle servi les achats que vous faites aujourd'hui?/ Quelles qualités recherchez-vous chez vos acheteurs et comment les faites-vous monter en compétence? / Comment envisagez-vous le futur des achats?

Je m'abonne
no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet