En ce moment En ce moment

Publié par le - mis à jour à

Je m'abonne
  • Imprimer

Les zones grises de risque

Les nouvelles habitudes des voyageurs et la variété de leurs profils créent des zones grises de risque. Il y a toujours un décalage entre les politiques voyage des employeurs face à ces nouveaux risques et les habitudes de voyage notamment en termes de transport et d'hébergement. Aujourd'hui, moins d'un tiers des organisations incluent la cybersécurité dans leurs politiques de voyage. Cela pourrait atteindre la réputation des organisations si elles ne respectent pas leur Devoir de Protection, et impacter négativement les collaborateurs.

- Seules 11% des organisations ont inclus les services d'économie collaborative dans leur politique de voyage

- Seules 26% intègrent des dispositifs spécifiques pour les femmes dans leur politique de voyage

- 31% d'entre elles couvrent la cybersécurité

- Une organisation sur dix (11%) intègrent des dispositifs spécifiques pour les voyageurs LGBTQ+

- Seulement 15% des politiques de voyage abordent les problèmes de santé mentale

- Les considérations relatives aux voyageurs ayant un handicap ne sont couvertes que par 12% des organisations

- Les règles relatives au "Bleisure" ne sont abordés que dans 22% des politiques.

La technologie, au service de la sûreté

"Les organisations investissent des milliers de dollars dans les nouvelles technologies chaque année mais trop peu dans celles qui sont liées à la sûreté de leurs collaborateurs", commente Christophe Suptil. "C'est pourquoi nous investissons nous-mêmes massivement dans les technologies comme l'Intelligence Artificielle dont les progrès sont considérables et qui, dans les domaines de l'information tactique, des formations en ligne et du suivi des voyageurs, permettent d'améliorer de plus en plus la sûreté des personnes".

D'une année sur l'autre, les responsables de voyages d'affaires continuent d'être confrontés aux difficultés suivantes :

- Sensibilisation des collaborateurs aux risques liés aux déplacements (53%)

- Communication avec les collaborateurs en situation de crise (47%)

- Confirmation auprès des collaborateurs qu'ils ont consulté les informations en amont du voyage (45%)

- Suivi des déplacements des collaborateurs (42%)

- Gestion de crise (40%)

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet