En ce moment En ce moment

Les modes de paiements s'adaptent aux types d'achats

Publié par Mathieu Neu le

Je m'abonne
  • Imprimer

Faire les choix les plus judicieux

Pour Pierre-François Brézès, "Le e-procurement ne permet en réalité qu'un type de règlement d'achats. A travers une plateforme BIP (Buyer Initiated Payments), il est possible de procéder à un règlement avec une carte qui n'est pas connu du fournisseur. Le paiement est initié par l'acheteur. On apporte par ce biais de l'optimisation des besoins de trésorerie. Un acheteur ne tient pas nécessairement à donner son numéro de carte au fournisseur. BIP est un moyen de tenir compte de cet aspect." Le but est en réalité de trouver le bon moyen de paiement pour le bon achat, et d'optimiser ainsi les processus de paiements.

"Les grandes entreprises, quelles qu'elles soient, ont toutes la problématique de payer les fournisseurs en temps et en heure" , rappelle Laurent Sautré, responsable des cartes commerciales chez BNP Paribas. Environ 3 à 5 % de leur volume d'achats ne passent pas par le processus de l'e-procurement. Il s'agit dans ce cas d'achats instantanés. "Une grande société qui répare des pompes à eau dans des systèmes industriels ne peut pas se tourner vers un outil d'e-procurement pour remplacer une pompe qui casse brutalement. L'urgence impose de se tourner rapidement vers un fournisseur, ce qui suppose un moyen de paiement alternatif pour dépenses de ce type qui sont non stratégiques" , illustre-t-il.

Un nombre non négligeable d'entreprises achète ponctuellement des éléments sur Internet, par exemple sur des sites comme Amazon. Laurent Sautré ajoute que "souvent, l'opération répond à un besoin à un instant donné, et le fournisseur en question ne sera plus sollicité à l'avenir. Il s'agit généralement dans ces cas de montants très faibles, de 150 euros voire moins." A noter aussi que, dans un ERP d'entreprise classique, créer un nouveau fournisseur est une opération très longue. ""l faut environ une semaine dans une grande société pour réaliser cette tâche. C'est donc un contexte qui peut être inadapté" , poursuit-il.

La question des modes de paiements devient toujours plus stratégique. "Il y a un métier qui se développe et qui n'existait pas dans notre organisation il y a quelques années : celui de Solution Design. Son but est d'accompagner l'entreprise cliente dans le choix des solutions de paiements les plus adaptées à ces types d'achats" , note Pierre-François Brézès.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet