Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Les alliances aériennes se plient en quatre pour la clientèle business

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer
Témoignage

Samy Gammar, travel manager chez Bouygues Construction

"Nous sommes parvenus à réaliser des contrats multinationaux compétitifs"

En janvier, Bouygues Construction entamait sa première négociation avec une consolidation des volumes aériens d'une dizaine de pays, espérant réduire son budget voyage."Cette démarche globale n'a pas donné lieu à la signature systématique de contrat global. En effet, certaines compagnies européennes demandent l'atteinte d'un seuil de chiffres d'affaires trop important et d'autres n'apportent pas de compétitivité par rapport aux contrats locaux déjà existants", décrit Samy Gammar, travel manager chez Bouygues Construction.

Au final, l'entreprise dispose de contrats multinationaux compétitifs dans les villes figurant parmi le top des destinations avec des compagnies asiatiques, du Golfe et du Maghreb, maintenant également des contrats locaux avec d'autres opérateurs. L'entreprise ne s'empêche pas de profiter des outils et services mis en avant par les alliances. "À prix égal, nous demandons à l'agence de voyages et aux collaborateurs de privilégier un billet émanant d'une compagnie appartenant au réseau des alliances SkyTeam, Star Alliance ou Oneworld pour optimiser les ­services aux escales, comme l'accès et le confort des salons privés, ou enrichir le catalogue des liaisons proposées sans avoir à ouvrir de nouvelles routes, et pour ­cumuler les points sur un même programme de fidélité pour le compte de l'entreprise", détaille Samy Gammar.
Je m'abonne

Fanny Perrin d'Arloz

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles