En ce moment En ce moment

Comment optimiser ses dépenses taxi

Publié par Camille George le

Je m'abonne
  • Imprimer

Le résultat : un pilote en France et une implémentation au Royaume-Uni.

Aujourd'hui, l'offre est limité à un type de véhicule standard et ne comprend pas d'offre moto. "C'est en cours d'étude avec les RH mais cela pose des questions de sécurité et de responsabilité entreprise." Le groupe n'a pas souscrit d'assurance spécifique mais a recours à l'assurance standard du prestataire. Quant aux optimisations tarifaires : un prix unique sur les grands axes non soumis aux variations horaires a été négocié. "Même s'il est encore un peut tôt pour mesurer les retombées, les retours sont plutôt positifs à ce jour", estime la responsable achats travel. Cette solution, présentée comme un service supplémentaire, n'est pas imposée aux collaborateurs mais permet de poser les premiers jalons d'une politique taxi à venir.

Les écueils rencontrés

"Au départ nous avons tenté de mettre en place un seul acteur global pour la France et le Royaume-Uni avec possibilité d'étendre le service à l'Italie dans un deuxième temps. Mais nous nous sommes rapidement rendu compte que le marché des gestionnaires de taxis était plutôt local et pas suffisamment structuré pour une couverture internationale. Nous avons donc revu notre projet et travaillé avec un acteur par pays." Une fois validé, le pilote français sera toutefois proposé à d'autres marques du groupe et notamment aux collaborateurs étrangers pour leurs déplacements en France.

Au Royaume-Uni, les porteurs du projet ont été confrontés à un écueil inattendu. Si l'implémentation a été moins lourde du fait des habitudes mieux ancrées sur le digital, l'appli développée par le prestataire britannique n'est pas disponible sur l'app store français. "Nous nous sommes rendu compte de ce manque d'adaptabilité au moment où nous avons cherché à étendre le contrat sur la France. Très logiquement nous voulions créer des interactions entre nos deux marchés cibles. Or c'est possible avec d'autres pays mais pas la France. C'est un souci qu'il nous faudra régler avec notre prestataire britannique", annonce la responsable travel.

Conduire le changement d'une politique taxi : Les 3 clés du succès selon Jean-Michel Comte, Areka Consulting

N°1 Communiquer : utilisez tous les moyens à votre disposition (intranet, réunion, invitation des assistantes) pour expliquer et mettre en avant les bénéfices. En somme faites un peu de marketing.

N°2 Promouvoir : invitez le prestataire à présenter le service au cours d'une session questions/réponses. Mettez en avant les promoteurs internes du projets. Offrez un code promo pour booster l'adhésion avec par exemple une ristourne valable même à titre personnel offerte lors de la première utilisation du service. Démontrez l'économie réalisable aux managers métiers.

N°3 Piloter : assurez-vous de l'adhésion au programme dès le démarrage. Répondez rapidement aux insatisfactions. Surveillez la facturation : est-elle bien fidèle à ce que vous avez négocié? Mobilisez une ressource pour répondre aux questions et conduire le changement. Impliquez le travel manager qui sera le relais de l'acheteur. Obtenez une reconnaissance des grands utilisateurs par les dispatcheurs du VTC pour un service plus personnalisé.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet