Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Supply chain : "il faut entrer de plein pied dans une économie de pénurie"

Publié par Lisa Henry le | Mis à jour le
Supply chain : 'il faut entrer de plein pied dans une économie de pénurie'

"L'approche en approvisionnement de matériaux historique ne fonctionne plus dans un climat où nous aurons épuisé 90% de nos réserves connues à l'horizon 2040", souligne Yann de Feraudy, président de France Supply Chain.

Je m'abonne
  • Imprimer

La supply chain représente, en général, entre 60% et 90% de la structure de coûts d'une entreprise. Et, selon l''étude* de France Supply Chain "les leaders supply chain qui transforment durablement nos entreprises" elle est au centre de la performance de toute entreprise. La maîtriser est donc un facteur critique de réussite. La négliger peut conduire à un échec global de l'entreprise. "Si la supply chain n'évolue pas, assène Yann de Feraudy, président de France Supply Chain, rien ne se transforme."

Pour Yann de Feraudy, "pousser" vers des modes de consommation digitaux est essentiel. Et d'expliquer que cela a été démontré lors du premier confinement, où l'on a enregistré une croissance du e-commerce de 400% en quelques mois, qui ne s'est pas éteinte à la réouverture des magasins. Selon Stéphanie Rott, directrice de la supply chain du groupe LVMH : "La fonction supply chain, par sa transversalité (du fournisseur jusqu'au client final), se trouve désormais en charge ou en contributeur majeur des grandes transformations de l'entreprise." Le leader supply se doit alors de développer son leadership transversal, sa capacité à créer, faciliter et emmener ses pairs vers des objectifs ambitieux et communs.

"Il faut entrer de plain pied dans un économie de pénurie", explique Yann de Feraudy car les entreprises, qui ont commencé à ressentir les effets des diverses pénuries de matériaux début 2021, devraient continuer d'affronter cette situation jusqu'à mi-2023. "Nous avons observé une réelle désorganisation face aux pénuries, commente Yann de Feraudy, l'approche en approvisionnement de matériaux historique ne fonctionne plus dans un climat où nous aurons épuisé 90% de nos réserves connues à l'horizon 2040."

Afin d'entrer dans cette économie de pénurie, le président de France Supply Chain évoque l'importance des qualités relationnelles des leaders du secteur : "Lorsque les ports se sont retrouvés engorgés et que les transporteurs venaient à manquer, les directeurs de supply chain ayant des relations privilégiées avec les entreprises de fret ont été privilégiés." Le "leader de la supply de demain" se doit ainsi de nouer des partenariats et relations plus stratégiques avec ses fournisseurs, autant que maîtriser la réflexion stratégique et se projeter autant que possible dans un horizon lointain.

L'étude pointe également le double agenda de la supply chain qui doit satisfaire le client, tout en ayant une approche RSE stricte. Si être livré en 2 heures reste une attente de beaucoup de clients, les supply doivent faire un choix entre la satisfaction ou l'empreinte carbone. "Une livraison en 2 heures représente dix fois plus d'émissions de CO2 par rapport à une arrivée en 48heures.En privilégiant la livraison express, nous courons vers une catastrophe écologique. Mais il est très compliqué de gérer sa RSE sans risquer de perdre de clients."

La supply chain a deux objectifs presque antinomiques à atteindre : répondre à une demande forte de customisation, d'immédiateté et de flexibilité de la part du client et correspondre aux demandes des écosystèmes business qui réclament de la traçabilité, de la circularité et de la régulation.

* Étude menée avec la contribution de 16 leaders de la supply chain française et le Lab RH de France Supply Chain.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles