Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Revue de presse achats - semaine du 28 février

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse achats - semaine du 28 février

Vous n'avez pas eu le temps de "surfer" cette semaine? La rédaction a sélectionné, pour vous, des articles parus sur le Web et susceptibles de vous intéresser car ayant trait aux achats. Bonne lecture.

Je m'abonne
  • Imprimer

La guerre en Ukraine pourrait aggraver la pénurie de puces électroniques

Située à Odessa, dans le sud de l'Ukraine, la firme Cryoin est spécialisée dans cette matière, présente en faible quantité dans l'air et utilisée pour alimenter les lasers chargés de graver les puces informatiques. À elle seule, la société est responsable de la moitié de la production mondiale de gaz néon. Mais face à l'offensive russe en Ukraine, Cryoin a décidé de stopper sa production pour le moment. Une situation catastrophique puisque la firme fournit des entreprises situées un peu partout dans le monde, notamment en Europe, aux États-Unis, au Japon, en Corée du Sud, à Taïwan, en Inde et en Thaïlande. >> Lire l'article complet sur le site de Capital

Guerre en Ukraine : comment les entreprises gèrent le retour de leurs salariés expatriés

Julien Eichinger - stock.adobe.com

Julien Eichinger - stock.adobe.com

Déjà dix jours avant le lancement par le président russe Vladimir Poutine de son offensive contre l'Ukraine, “nous avions lancé une alerte de recommandation d'évacuation aux collaborateurs de nos clients”, précise-t-il. Une alerte fondée à la fois par des demandes diplomatiques, mais aussi par l'OSINT, les renseignements provenant de sources d'information publiques et ceux collectés sur le terrain par les équipes d'International SOS avec 35 ans d'expérience de la gestion de crise. Mais ce sont bien sûr aux dirigeants des entreprises concernées que revient la décision d'évacuer ou non. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

La guerre en Ukraine menace la route de la soie ferroviaire, la Chine vigilante

Little Tomato Studio

Little Tomato Studio

“Nous avons décidé de suspendre le service. Nous ne prenons plus de commandes dans les deux sens du parcours jusqu'à nouvel ordre”, explique aux “Echos” un opérateur européen. Celui-ci proposait à ses clients des trains complets comme des wagons isolés sur ce long parcours. “On va gérer au mieux ce qui est déjà lancé. De toute manière, les clients chargeurs eux-mêmes ne tiennent pas à prendre des risques avec leur marchandise. Les Russes pourraient très bien la réquisitionner et bloquer les trains, créant une situation de risque supplémentaire”, ajoute-t-il. D'autres sources observent qu'à ce stade, les opérateurs chinois ne sont pas concernés par les sanctions. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Céréales : l'onde de choc mondiale de la guerre en Ukraine

euthymia - Fotolia

euthymia - Fotolia

Buchweizen

Le bloc russo-ukrainien s'est hissé ces dernières années au tout premier rang mondial de l'exportation de céréales . A eux deux, ces grands pays de l'Est ont acquis un poids tel que leur absence des marchés va provoquer une désorganisation planétaire. A la fois en raison de l'intensité des échanges, mais aussi du fait de l'extrême dépendance de nombreux pays en matière de grains et d'engrais. Au Moyen-Orient, en Egypte, au Maghreb, en Afrique subsaharienne... la guerre en Ukraine fait resurgir le risque de la faim et du soulèvement des peuples qu'on a vu après la crise financière de 2008, estime en substance Marc Zribi, chef de l'unité Grains et sucre de FranceAgriMer. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Rse

Solaire ou biosourcé, le ciment zéro carbone se profile

xavier gallego morell

xavier gallego morell

ladrillos, negocio, empresario, construcciÛn, adhesivo, fondo, construya, empres

“C'est une première étape vers des cimenteries entièrement alimentées par l'énergie solaire”, promettent Cemex et Synhelion. Près de Madrid (Espagne), l'unité test se compose de quelques centaines de mètres carrés de miroirs et d'une tour dotée d'un concentrateur solaire. Il chauffe un gaz qui achemine la chaleur en circuit fermé au four cimentier et “les deux tiers de la chaleur sont stockés pour alimenter la cimenterie de nuit“, précise le PDG et cofondateur de Synhelion, Gianluca Ambrosetti. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Les prix s'envolent pour l'éolien en mer aux Etats-Unis, les Français bien placés

altitudedrone

altitudedrone

éolienne, énergie renouvelable

Les Européens investissent en masse dans le vent américain. A l'issue de trois jours d'enchères la semaine dernière, les français TotalEnergies, EDF et Engie ont notamment, avec d'autres Européens, décroché des concessions maritimes pour créer six parcs éoliens au large de New York et du New Jersey, sur une zone de près de 2.000 km2 appelée le ”New York Bight”. L'enchère, la plus importante menée aux Etats-Unis avec une capacité de production potentielle évaluée par l'administration américaine entre 5,6 et 7 gigawatts (GW), a atteint un montant global de 4,37 milliards de dollars. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

CarbonWorks lève 11 millions pour sa technologie qui capture et valorise le CO2 industriel

VanderWolf Images - stock.adobe.com

VanderWolf Images - stock.adobe.com

Smoking chimney pipes of a electro power station plant causing air pollution.

Construire des bioréacteurs à l'échelle industrielle qui seront de véritables “usines de carbone” installables sur tous les sites pour en réduire les émissions de CO2. Avec sa technologie de rupture qui capture, grâce à des microalgues photosynthétiques, le dioxyde de carbone et le valorise en matières premières naturelles, CarbonWorks veut devenir un acteur de l'économie circulaire du CO2 à l'horizon 2024. Pour s'en donner les moyens, ce spin-off de la société Fermentalg et du groupe Suez, que les deux partenaires ont créé en juillet 2021 après cinq ans de collaboration pour codévelopper cette technologie, annonce ce mardi 1er mars avoir bouclé sa levée de fonds de série A à 11 millions d'euros. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

L'ONU adopte le principe d'un traité “historique” contre la pollution plastique

Bits and Splits

Bits and Splits

Crushed plastic bottles heap ready for recycling

Le mandat de négociations couvre un très large spectre de sujets prenant en compte “le cycle de vie entier du plastique”, de la production et de l'utilisation “durable” à la gestion des déchets, la réutilisation ou le recyclage. Il inclut les pollutions terrestre et marine, et aussi bien les plastiques que les microplastiques, causées par leur utilisation ou la dégradation des déchets de ces produits fabriqués à partir d'hydrocarbures fossiles et responsables selon l'OCDE de près de 3,5 % des émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. >> Lire l'article complet sur le site du Télégramme

Le charbon, quoi qu'il en coûte

Aliaksandr Marko

Aliaksandr Marko

Charbon

Le revirement allemand et cette stratégie européenne du "quoiqu'il en coûte" donnent la mesure de la révolution induite par l'invasion de l'Ukraine. Berlin avait prévu de fermer ses centrales nucléaires d'ici à la fin de l'année et d'arrêter progressivement les centrales au charbon d'ici à 2030, avec en parallèle, une très forte montée en puissance des énergies renouvelables, lesquelles devaient représenter 80 % de la production électrique d'ici 10 ans. >> Lire l'article complet sur le site du Journal des flottes

TotalEnergies investit dans la gestion forestière responsable? en Asie du Sud-Est

artjazz - stock.adobe.com

artjazz - stock.adobe.com

Aerial viev deciduous forest. Ecological environment concept. Natural background

TotalEnergies a annoncé sa participation à hauteur de 50 millions de dollars au fonds “Tropical Asia Forest Fund 2” (TAFF2) géré par la société New Forests, dont l'objectif est d'investir dans des projets de plantations certifiées et de conservation de forêts primaires dans plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, incluant l'Indonésie, la Malaisie, le Laos, le Cambodge, la Thaïlande et le Vietnam. >> Lire l'article complet sur le site de Capital

Commande publique

Achat responsable : France urbaine fait 8 propositions pour amender les directives

L'association de collectivités part du principe que oui. Elle fait 8 propositions présentées par Emeline Baume, 1ère vice-présidente de la Métropole de Lyon. D'abord établir une taxe carbone aux produits importés dans l'Union. Ensuite encourager l'analyse en cycle de vie (ACV) et concevoir des outils européens afin de faciliter son usage par les acheteurs. Troisième point : systématiser les clauses environnementales et sociales dans les marchés publics européens, sur le même modèle que l'article 35 la loi Climat. Aujourd'hui, elles ne sont pas obligatoires dans la réglementation communautaire. Résultat : la base légale diffère d'un État à un autre. >> Lire l'article complet sur le site de Santé-achat

Une offre à la présentation incorrecte n'est pas forcément irrégulière

Kim Schneider

Kim Schneider

De son côté, l'acheteur met en avant que les fichiers, arrivés en vrac, ne lui ont pas permis d'identifier précisément leur contenu. La présentation devait faciliter le travail de sélection. L'accord-cadre (19 lots au total) répondait aux besoins aux besoins d'une centaine d'établissements scolaires de l'académie. La procédure de passation a donné lieu à 30 candidatures et au dépôt de 78 offres. Le pouvoir adjudicateur observe en outre que la société requérante n'a pas été la seule à voir son offre rejetée pour mise en forme incorrecte. >> Lire l'article complet sur le site de Santé-achat

Supply

Maersk va suspendre la majorité de ses activités vers les ports de Russie

Handies Peak

Handies Peak

Stop

Suite à l'intervention militaire de la Russie en Ukraine, le spécialiste danois du transport maritime Maersk annonce qu'il se prépare à une suspension temporaire des réservations à destination et en provenance de la Russie et de l'ensemble de ses ports, à l'exception des produits alimentaires, médicaux et humanitaires. Une décision qui vise le transport maritime et terrestre, afin de suivre les sanctions et restrictions imposées à la Russie. La société a noté cependant qu'elle honorerait tant que possible la livraison des marchandises déjà en cours d'acheminement vers leur destination prévue. La fermeture de l'espace aérien avec la Russie impacte également les services aériens de Maersk. >> Lire l'article complet sur le site de Voxlog

Guerre en Ukraine et supply chain : le témoignage de FM Logistic

freshidea - stock.adobe.com

freshidea - stock.adobe.com

Whistleblower employee concept and whistle blower symbol representing a person i

“Nous mettons en oeuvre une série de mesures de précaution dans un contexte extrêmement volatil. Nous sommes en contact régulier avec nos collaborateurs en Ukraine. À ce jour, tous sont à l'abri et c'est notre préoccupation numéro un. Nous apportons une assistance pratique à ceux de nos collaborateurs qui ont quitté le pays. Sur le plan opérationnel, nous avons suspendu la quasi-totalité de nos services en Ukraine, à l'exception de la livraison de cathéters à des hôpitaux et d'une poignée de livraisons de produits de première nécessité à la demande de clients distributeurs. La plupart de nos clients ont suspendu leurs opérations à l'intérieur ou vers le pays. En Russie, nos sites sont opérationnels. Le transport international reste possible, mais il est plus lent et coûteux. Nous recevons des demandes de nos clients que nous traitons. En Europe centrale, nous continuons de fonctionner normalement. Nous avons cependant prévenu nos clients de retards possibles. Pour mémoire, de nombreux chauffeurs routiers sont Ukrainiens. C'est aussi le cas des personnes qui travaillent dans les centres logistiques.” >> Lire l'article complet sur le site de Voxlog

IT

Victime d'une cyberattaque, Toyota ferme toutes ses usines au Japon

ABCreative

ABCreative

Cyberattaque

L'entreprise a découvert, dans le week-end, que le système informatique de la société Kojima Industries, qui lui fournit des composants électroniques et des pièces en plastique, a été attaqué par des hackers. Les ingénieurs de Kojima avaient découvert dans leur serveur un message en anglais associé à un rançongiciel demandant le versement d'une forte somme d'argent en échange du nettoyage d'un complexe virus informatique infiltré dans son système. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Travel

Stratégie “Voyage d'Affaires" (2/8) – “Moins de voyages donc plus de communication”, Gehan Colliander, Boston Consulting Group

aanbetta - stock.adobe.com

aanbetta - stock.adobe.com

“L'idée générale est de s'assurer que l'on voyage d'une façon qui ait du sens. Nous sommes au service de nos clients et voulons le faire de la meilleure des façons là où ils ont besoin qu'on le fasse. Mais les restrictions existeront et elles viendront même de nos clients eux-mêmes : il faudra être vigilant sur ces sujets. Il faudra en outre s'aligner sur nos propres critères de sécurité/sûreté. Mais les restrictions viendront aussi des objectifs réglementaires de durabilité comme l'engagement net zéro engagement d'ici 2030, la réduction de 50% des émissions de CO2 d'ici 2025. Enfin, la possibilité offerte par les outils permettant de travailler dans un environnement virtuel aura forcément un impact sur nos voyages futurs, y compris dans leur nombre.” >> Lire l'article complet sur le site Déplacements pros

Fleet

Automobile : comment la crise a bousculé le classement des constructeurs

vege - Fotolia

vege - Fotolia

Mais depuis 2020, la crise du secteur a chamboulé le classement . La fermeture des usines et des concessions pendant de longues semaines au printemps 2020 a provoqué un effondrement du marché automobile en 2020 (de 14%, à 78 millions d'unités), qui a pénalisé les constructeurs comme PSA particulièrement exposés à l'Europe. Car la chute du marché (-24%) y a été plus sévère qu'aux Etats-Unis (-15%) et qu'en Chine (-1,9%). L'américain General Motors et le groupe coréen Hyundai/Kia avaient donc doublé le nouveau géant du secteur en 2020. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Ukraine : Volkswagen, Porsche et BMW mettent des chaînes au chômage faute de câbles électriques

kange_one - Fotolia

kange_one - Fotolia

Après les semi-conducteurs : les câbles électriques. Volkswagen a mis à l'arrêt la production des voitures électriques ID.3 et ID.4 à Zwickau et à Dresde à l'est de l'Allemagne, a confirmé le groupe mercredi, faute de composants produits dans les zones de guerre. Les faisceaux de câbles, fabriqués par l'équipementier Leoni, manquent en particulier à l'appel, après la fermeture de deux usines au sud-ouest de l'Ukraine. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Ford accélère encore sur la voiture électrique

malajscy

malajscy

Voitures électriques, flotte

Le groupe va se séparer en deux entités distinctes, a annoncé mercredi son PDG Jim Farley, même si elles feront toujours partie du même groupe. L'une, baptisée “Ford Model e“, sera dédiée aux véhicules électriques. La seconde, Ford Blue, continuera de produire des voitures à moteurs thermiques. Cette organisation bicéphale est censée apporter à la marque à l'Ovale bleu le meilleur des deux mondes, en libérant l'activité électrique des pesanteurs inhérentes au fonctionnement d'une entreprise industrielle ayant 118 ans d'âge. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Carrière / RH / Management et .... autres

Biais cognitifs, discrimination : comment éviter les erreurs durant un entretien RH ?

DURIS Guillaume - Fotolia

DURIS Guillaume - Fotolia

De l'entrée à la sortie de l'entreprise, le salarié peut connaître une vingtaine d'entretiens, de l'entretien d'embauche à celui de recadrage en passant par l'entretien annuel... Des échanges qui doivent respecter une méthodologie précise au risque de générer des erreurs, préjudiciables tant pour le salarié que pour l'entreprise. En écrivant notre livre, nous avons constaté que la plupart des entretiens manquent de préparation, d'objectifs et de structure. Si les jeunes recruteurs rencontrent des difficultés à poser un cadre, les plus aguerris cherchent à améliorer la structure de l'entretien. Mais personne n'est vraiment à l'abri de biais cognitifs inconscients, qui peuvent réduire drastiquement les chances d'un candidat à l'entretien d'embauche, par exemple. Or il existe près de 200 biais cognitifs... >> Lire l'article complet sur le site de Focus RH

Banque des temps : une réponse aux enjeux d'organisation du travail ?

kantver - Fotolia

kantver - Fotolia

La donne a changé avec la crise sanitaire, qui a remis en avant la question de l'organisation du temps de travail et de la responsabilisation des salariés. Alors que de multiples expérimentations sont menées, comme la semaine des quatre jours, une proposition de la CFDT revient sur le devant de la scène : le dispositif de “banque des temps” au travers d'un compte épargne temps universel (CETU). Le CETU doit permettre la réalisation de projets individuels ayant une visée de moyen et long terme. L'objectif est de le proposer à tous les actifs (salarié, agent de la fonction publique, indépendant...), quels que soient la taille de l'entreprise, le secteur d'activité ou la nature du contrat de travail. >> Lire l'article complet sur le site de Focus RH

Des formations à distance innovantes et individualisées partout et pour tous

daviles - stock.adobe.com

daviles - stock.adobe.com

“Ce que nous voulons d'abord, c'est lever les freins à l'apprentissage et rendre la formation accessible à tous et partout. Bon nombre de nos formations sont conventionnées par les organismes compétents et finançables par le Compte Personnel de Formation. Mais cela ne suffit pas. Pour que des salariés ou des demandeurs d'emploi s'engagent dans un processus de formation, il faut venir à eux, s'adapter à leurs contraintes, à leur rythme d'apprentissage et bien sûr à leurs objectifs. Chez I.F.C.Dis, chaque stagiaire dispose d'un référent pédagogique pour l'accompagner dans sa réussite durant toute la formation afin de répondre à ses interrogations, apporter une aide personnalisée, comprendre les difficultés, résoudre les problèmes, motiver les apprenants. Et nous pouvons mobiliser un formateur expert sur place, en magasin, pour compléter la formation. Ce lien permanent replace l'humain au coeur du virtuel, c'est la clé de notre approche.” >> Lire l'article complet sur le site de Capital

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles