Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Revue de presse achats - semaine du 11 avril

Publié par le | Mis à jour le
Revue de presse achats - semaine du 11 avril

Vous n'avez pas eu le temps de "surfer" cette semaine ? La rédaction a sélectionné, pour vous, des articles parus sur le Web et susceptibles de vous intéresser. Bonne lecture.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'Allemagne met les bouchées doubles sur le GNL pour se passer du gaz russe

Début février, l'énergéticien Uniper indiquait ainsi aux "Echos" avoir abandonné ses projets de terminal à Wilhelmshaven au profit d'un projet dédié à l'importation d'hydrogène vert. Mais la guerre en Ukraine a changé la donne : pour remplacer le gaz russe, le ministère de l'Energie estime que les terminaux existants en Europe offrent une capacité globale de 40 milliards de mètres cubes par an pour l'Allemagne, alors que la première économie européenne a besoin de 95 milliards de mètres cubes. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

"Les exportations de GNL américain vers l'Europe ont doublé", dit Washington

"Nous avons déjà pris des mesures ensemble, comme la vente conjointe d'une partie de nos réserves stratégiques de pétrole pour aider à détendre le marché. Et nous avons mis en place une "task force" avec l'Union européenne qui prévoit la livraison de 15 milliards de mètres cubes supplémentaires de gaz naturel liquéfié américain cette année, puis de passer à 50 milliards de plus à terme. Cette montée en puissance est déjà à l'oeuvre : les exportations de GNL vers l'Europe sont aujourd'hui presque deux fois plus importantes qu'en fin d'année dernière." >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Guerre en Ukraine : les sanctions contre la Russie risquent-elles de coûter cher à la France ?

Le conflit entre l'Ukraine et la Russie aura des répercussions à l'échelle européenne et française, avant tout sur les prix de l'énergie, déjà très élevés au moment du déclenchement de la guerre par Vladimir Poutine. Leur intensité dépendra de l'évolution de la situation, de la durée de la guerre et de la manière dont les sanctions et contre-sanctions vont peser sur l'activité. >> Lire l'article complet sur le site du Figaro

RSE

Régénérer les sols, c'est le pari fructueux de L'Occitane

La marque a lancé tout récemment avec une vingtaine de producteurs et ses ingénieurs agronomes maison un collectif : l'association "Agroécologie et Commerce Équitable, Agriculture régénérative en Méditerranée" . Le nom donne le cap. Il s'agit d'installer par le partage et surtout les expérimentations concrètes, les pratiques agro-écologiques - et de les diffuser en open source. "On a un énorme point commun avec les producteurs et agriculteurs qui travaillent avec nous, la recherche d'ingrédients durables et plus tolérants aux changements climatiques" . Et ce n'est pas la météo changeante - entre chaleur et retour de la neige - de ce printemps 2022 qui démentira l'intérêt d'une telle approche. >> Lire l'article complet sur le site de l'ADN

Opinion | Entreprises : le numérique doit être intégré à la RSE

Bien sûr, le numérique a montré ces derniers mois sa puissance, permettant à l'économie de continuer à tourner malgré les confinements, à l'éducation de se poursuivre pour des millions d'élèves et d'étudiants, aux familles éloignées de pouvoir se retrouver à distance. Plus globalement, les objets connectés et l'intelligence artificielle révolutionnent tous les secteurs économiques. L'industrie 4.0 réinvente la vieille industrie, le poids des algorithmes dans le secteur des médias et de l'information est devenu majeur. Mais, alors que, depuis 30 ans, le numérique apparaissait, d'abord, comme une solution aux défis du moment, ses effets délétères sont de plus en plus documentés. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Commande publique

Lille Métropole : une centrale prometteuse et durable

Répondre au plus juste besoin, simplifier les marchés, accroître l'efficacité des contrats, et améliorer la qualité environnementale et sociétale des achats. Le 7 avril, lors du comité de pilotage annuel de la centrale d'achat de la Métropole européenne de Lille (CAM), Christian Mathon, vice-président délégué à la gestion des ressources humaines et à l'administration, a rappelé la raison d'être de la jeune structure - elle a soufflé ses trois bougies en début d'année - dont les services sont réservés à ses 109 adhérents, autrement dit les communes du territoire et leurs établissements. >> Lire l'article complet sur le site de Santé-achats.info

Supply

SITL 2022 : les prix de l'innovation

Open GIE dans la catégorie Services Transport et Logistique pour sa solution universelle de boîtes à colis connectées, couplées à une API et une application mobile. L'outil est multi-marques et multi-opérateurs, mis au point par deux entreprises françaises spécialistes des boîtes à lettres/colis, à savoir Decayeux et Renz (le système se voulant ouvert à d'autres acteurs intéressés). >> Lire l'article complet sur le site de Stratégie Logistique

Le manque de données supply chain restreint les projets ESG

Alors que les entreprises font de l'ESG une priorité afin de rendre leur supply chain plus durables, elles en appellent donc aussi à une meilleure collaboration entre les différents maillons, avec un accès plus rapide aux informations sur les fournisseurs. "Grâce à ce type de collaboration en matière de données, les organisations peuvent faire, en toute confiance, des choix qui réduisent les coûts, l'empreinte carbone, et autres types de risques", témoigne Steve Banker, vice-président supply chain services chez ARC Advisory Group. >> Lire l'article complet sur le site de Stratégie Logistique

Fleet

Quels sont les pays européens à la pointe dans l'électrique ?

La France se classe en 11e position avec 27 points, améliorant son total d'une unité par rapport à l'an passé. Le Danemark et le Portugal affichent le même nombre de points. La Suède (34), la Belgique (31), la Finlande (30), l'Allemagne (29), le Luxembourg (29) et l'Irlande (28) font mieux que ce trio. >> Lire l'article complet sur le site du Journal des flottes

5 choses à savoir sur les 20 millions de véhicules électriques dans le monde

Au second semestre 2022, près d'un million de véhicules électriques s'ajouteront chaque mois à la flotte en circulation, selon les estimations de BNEF. Cela représente environ un véhicule toutes les trois secondes. La majorité des véhicules électriques en circulation ont été vendus au cours des dix-huit derniers mois. Et l'organisme table sur plus de 26 millions de véhicules rechargeables sur les routes d'ici à la fin de 2022. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Automobile : le marché chinois sévèrement freiné par le retour du Covid

Le mois dernier a ainsi fait passer le secteur dans le rouge au premier trimestre. Le recul des ventes sur le premier marché du monde s'établit à 4,5 % sur les trois premiers mois de l'année, avec un peu moins de 5 millions de véhicules écoulés. Pis encore, les tensions devraient anticiper la CPCA. Tandis que les mesures sanitaires pour lutter contre le Covid-19 vont se poursuivre, la demande devrait continuer de ralentir dans les semaines à venir, estime l'association. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Automobile : vers une nouvelle année noire en 2022

D'autres sont encore plus pessimistes - et l'environnement mondial actuel ne les incite guère à voir l'avenir en rose. "En début d'année, l'approvisionnement en semi-conducteurs semblait devoir s'améliorer. Or depuis, non seulement la situation s'est avérée plus complexe que prévu pour les puces , mais la guerre en Ukraine a provoqué de nouvelles ruptures d'approvisionnement", explique Mark Fulthorpe, chez Standard & Poor's Mobility (ex-IHS Markit). >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Carrière / RH / Management et .... autres

Plateformes : mieux protéger les non-salariés

Alors que la Commission de Bruxelles avait présenté le 9 décembre 2021 un projet de directive créant une présomption simple de salariat visant les plateformes de travail, l'ordonnance française "renforçant l'autonomie des travailleurs indépendants des plateformes de mobilité, et portant organisation du dialogue social" a été publiée le 7 avril 2022. Deux choix opposés, mais destinés à mieux protéger ces travailleurs en matière de droits fondamentaux (rémunération minimale), mais aussi de protection sociale, pour ces populations au risque d'accident ou d'inaptitude particulièrement élevé. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande