Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les difficultés d'approvisionnement représentent 10 à 20% des saisines du Médiateur

Publié par Audrey Fréel le | Mis à jour le
Les difficultés d'approvisionnement représentent 10 à 20% des saisines du Médiateur
© ALF photo - stock.adobe.com

La pénurie de matières premières touche de nombreux secteurs et les litiges dû aux difficultés d'approvisionnement grimpent en flèche. Dans ce contexte, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs pour accompagner les entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

Délais de livraison allongés, hausse des prix, ruptures d'approvisionnement... La pénurie de matières premières concerne la plupart des entreprises françaises. Résultat: les difficultés d'approvisionnement représentent actuellement entre 10 et 20% des saisines du Médiateur des entreprises. "Ce sujet est monté progressivement depuis cet été et la tension est actuellement très vive", constate Pierre Pelouzet, Médiateur des entreprises. Cette situation affecte particulièrement les petites entreprises. "L'exemple typique est le cas d'une TPE qui va se retrouver face à un grand fournisseur qui lui impose une forte hausse de prix et des retards de livraison. De la même façon, une PME peut se voir infliger des pénalités de la part d'un grand donneur d'ordre car elle n'a pas été capable de respecter les délais de livraison", détaille Pierre Pelouzet.

Mise en place d'un comité d'action

Pour aider les acteurs économiques à tenir le cap, Bercy a lancé le 24 janvier 2022 un comité d'action sur les approvisionnements. Ce dernier réunit des organisations interprofessionnelles (AFEP, CPME, MEDEF, U2P), des réseaux consulaires (CCI, CMA) ainsi que la DGCCRF. Co-animé par Pierre Pelouzet, ce dispositif vise à détecter des comportements inappropriés de la part des grandes entreprises ou des acteurs publics. "Si les grands acteurs économiques ne sont pas solidaires et ne jouent pas le jeu, cela peut accroître significativement les tensions du marché", explique Pierre Pelouzet. Le comité traitera les situations critiques en toute confidentialité vis-à-vis des entreprises identifiées, en privilégiant le dialogue et en recherchant une solution équilibrée. Il aura également pour rôle de valoriser les comportements solidaires et les bonnes pratiques notamment en termes d'achats responsables.

Des coups de pouce du gouvernement

Ce nouveau dispositif est une extension du comité de crise sur les délais de paiement, lancé le 23 mars 2020 pour lutter contre les mauvaises pratiques des grands acteurs privés et publics. "Nous avons identifié plus d'une quarantaine d'acteurs avec qui nous avons engagé des discussions et qui ont changé leur comportement. Nous espérons avoir le même impact sur les approvisionnements avec ce nouveau dispositif", indique Pierre Pelouzet. Il vient compléter le plan du gouvernement, lancé le 13 décembre 2021, pour accompagner les entreprises affectées par les tensions d'approvisionnement. La Médiation des entreprises avait aussi mis en place un comité de crise en novembre 2021 avec l'ensemble de la filière du bâtiment, un secteur particulièrement impacté par la pénurie de matière première. "Nous avons réuni tous les acteurs de ce secteur afin de travailler sur les bonnes pratiques. Plusieurs groupes de travail sont actuellement à l'oeuvre et nous espérons diffuser les premiers résultats d'ici un ou deux mois", précise Pierre Pelouzet.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page