Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

"L'inflation crée une tension nouvelle dans un milieu où les négociations sont déjà naturellement tendues "- Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises

Publié par Magdalena Saczawa le - mis à jour à
'L'inflation crée une tension nouvelle dans un milieu où les négociations sont déjà naturellement tendues '- Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises

La loi 30 mars 2023 tendant à renforcer l'équilibre dans les relations commerciales entre fournisseurs et distributeurs va changer certains aspects des négociations entre les acteurs économiques. Décryptage avec Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises auprès du ministre de l'Économie.

Je m'abonne
  • Imprimer

Quelles vont être les points de tensions liés à l'inflation entre fournisseurs et distributeurs ?

Depuis des années la discussion des prix entre les fournisseurs et la grande distribution se fait à travers une négociation annuelle. Lors d'une inflation modérée, comme nous en avons connu ces dernières années, les prix peuvent varier mais les pourcentages restent raisonnables et habituels. L'inflation bouleverse cela. Les industriels se retrouvent avec des matières premières qui peuvent augmenter même de 50 % en plus d'une augmentation du prix de l'énergie. Une baisse des matières premières ne signifie pas une baisse systématique des prix de production comme beaucoup achètent leurs matières premières en amont de la production. Les discussions ne sont plus alors les mêmes. L'inflation crée donc une tension nouvelle dans un milieu où les négociations sont déjà naturellement tendues.

Comment cette nouvelle loi va-t-elle impacter les négociations de milieu d'année ?

Le contexte actuel d'inflation et désinflation justifie une deuxième rencontre entre les acteurs. D'ailleurs le ministre de l'Économie Bruno Le Maire encourage une re négociation sans attendre la fin d'année. L'énergie pose également un problème comme les entreprises négocient des contrats annuellement basés sur le prix de l'énergie au moment de l'achat. Ce sont des effets de délais, d'opportunités et d'effets de marge. Malgré les négociations à venir, le calendrier prévu reste le même avec des négociations traditionnelles qui vont reprendre en fin d'année.

Quel est le rôle de la médiation dans ces nouvelles négociations ?

La nouvelle loi du 30 mars 2023 sera appliquée dès les prochaines négociations. À titre expérimental pour les trois prochaines années, deux possibilités s'offrent aux industriels : rompre le contrat sans que cela ne soit une rupture brutale des relations commerciales ou aller en médiation. Le délai est ensuite d'un mois afin de trouver les meilleures conditions de rupture du contrat entre les deux entreprises. Des médiateurs vont se spécialiser dans ces négociations qui sont juridiquement encadrées dans le temps. La médiation peut être saisie par le fournisseur, mais elle peut également être saisie par l'acheteur. Nous sommes là pour offrir un cadre bienveillant et confidentiel afin de régler les tensions existantes. Une partie de la médiation a lieu lors des négociations mais nous faisons également beaucoup de médiation au cours du contrat.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page