En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

D'après la loi, une Unité bénéficiaire (UB) représente un équivalent de travail à temps plein. Dans les entreprises françaises de plus de 20 salariés, qu'elles soient publiques ou privées, les travailleurs concernés par un handicap doivent représenter au moins 6 % des effectifs. Si la société ne parvient pas à atteindre ce quota, elle a la possibilité de cumuler des UB en passant des contrats de sous-traitance au STPA. A chaque tranche de 20 000 euros dépensés pour l'organisation des événements par exemple, on bénéficie d'une UB. L'entreprise remplit ainsi son quota légal d'emploi de travailleurs en situation de handicap. "Dans un contexte de stratégies RSE déployées dans les entreprises, cet écosystème doit être mieux connu. La plupart du temps, les responsables achats sont étonnés par ce type d'explications qu'ils méconnaissent. Ce type de pratiques permet à la fois d'assumer ses obligations RSE et d'obtenir au bout du compte un avantage économique", estime Yann Le Coz.

Il est à noter par ailleurs que les acteurs du STAP sont tous implantés sur le territoire national. Le fait même que les directions achats passent commande auprès d'eux a un impact significatif sur l'empreinte carbone et participe au développement économique territorial. Il s'agit aussi d'une réponse à une problématique sociale : sur les quelques 3,5 millions de demandeurs d'emploi en France, 600 000 sont des personnes en situation de handicap, exclues de la vie professionnelle pour de mauvaises raisons. "Rappelons que l'efficacité RSE représente pour une entreprise le carrefour entre les critères sociaux, environnementaux et économiques. Nous sommes donc bien là dans une situation qui tient compte des 3 volets", ajoute-t-il.

Lire aussi:

MICE : apprivoiser les solutions d'Event management software

La croissance du MICE, portée par une activité dynamique au niveau global

MICE : l'offre collaborative peine à se développer

Commissionnement MICE : le manque de transparence nuit à la compétitivité



Je m'abonne
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Manutan

Si la plupart des entreprises tire aujourdhui profit des donnees relatives leurs achats strategiques 79 admettent ne pas avoir de vision globale [...]

Sur le même sujet