En ce moment En ce moment

Publié par Aude Guesnon le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Suite au rachat de Nature & Découvertes, quelles seront les synergies avec Fnac/Darty ?

Plusieurs partenariats opérationnels ont été lancés dès le deuxième semestre 2019 avec, en premier lieu, le développement de shop-in-shop Nature & Découvertes dans des magasins Fnac.

Le déploiement a débuté dès septembre avec l'ouverture d'un premier shop-in-shop à la Fnac La Rochelle Puilboreau, puis un shop-in-shop éphémère a ouvert ses portes à la Fnac Montparnasse pour la période de Noël. Trois autres suivront d'ici à la fin de l'année, avec notamment une première implantation de l'enseigne en Espagne.

Enfin, les produits Nature & Découvertes sont également vendus en France via un shop-in-shop digital accessible sur Fnac.com depuis le mois de septembre.

Sur le plan achats indirects, nous travaillons sur un plan de synergies. Classiquement, nous priorisons les sujets pour lesquels les fournisseurs sont communs à toutes les enseignes du groupe et les catégories d'achats avec un poids significatif en termes de masse d'achats.

Comment travaillez-vous sur l'amélioration de la performance ?

Chaque année, au moment de l'élaboration du budget, la direction financière détermine des objectifs, notamment en terme de chiffre d'affaires, de marge, de résultat opérationnel, de cash.

Le plan de performance vient contribuer au résultat opérationnel puisqu'il s'agit d'optimiser les dépenses versus l'exercice précédent. Un objectif global de performance est inscrit puis décliné par business units et cadencé mois par mois. La direction financière suit l'atteinte de ce plan de performance et vérifie que les actions ont bien les effets escomptés dans le compte du résultat du groupe. Mon équipe et moi sommes là pour que, au quotidien, l'ensemble des acteurs du groupe se mobilisent autour de cet objectif de performance et travaillent par des actions concrètes à l'optimisation des dépenses. Il peut s'agir d'actions d'achats, mais ce n'est pas uniquement cela. Le plan de performance comprend des actions autour de l'optimisation de la productivité en magasin, dans les entrepôts, de l'optimisation du plan de transport, du SAV, de la livraison du dernier kilomètre, etc. Toutes ces actions viennent nourrir ce plan de performance.

Tous les mois, un reporting commun finance-achats est élaboré monitorant l'atteinte de ces objectifs et montrant si la trajectoire globale est respectée. En début d'année toutes les actions permettant d'atteindre notre objectif global annuel ne sont pas identifiées, il s'agit donc tous les mois également de challenger l'ensemble des contributeurs sur la mise en place de nouvelles actions pour in fine atteindre l'objectif. Il faut être créatifs innovants et avoir la volonté de faire bouger les lignes. C'est un mode de fonctionnement qui était inscrit dans l'ADN de Fnac, avant la fusion. Notre plan de performance est à présent à l'échelle du groupe Fnac Darty.

Quelle relation entretenez-vous avec les fournisseurs stratégiques?

Elle est assez standard. Nous avons une dizaine de fournisseurs auprès desquels nous avons mis en place un suivi particulier tels nos partenaires du secteur du transport de l'intérim. Ce sont des gros postes de dépenses pour nous.

Concernant l'intérim, nous faisons beaucoup appel à eux pour nos entrepôts et nos magasins. Nous les sollicitons beaucoup et cette relation est vraiment construite dans la durée. Nous avons cette année mis l'accent sur le sujet des travailleurs handicapés. En interne, nous avons un taux de recours aux travailleurs handicapés qui est supérieur à ce que font nos entreprises d'intérim font pour notre propre compte. Nous avons mis en place un plan d'action avec l'ensemble de nos partenaires du secteur de l'intérim pour accélérer sur ce sujet-là.

Nous suivons également de près le sujet de dépendance économique. Une fois par an, nous faisons un mapping de la dépendance fournisseurs de FnacDarty. Nous veillons à ce que le groupe ne représente pas une part trop significative des revenus de nos fournisseurs. Nous les incitons à diversifier leur panel de clients. Nous sommes attentifs, lorsque nous passons de nouveaux marchés à ne pas rendre nos fournisseurs dépendants par la prise d'un marché significatif.

Comment votre direction achats a-t-elle passé la période covid ? Quels ont été pour vous les difficultés les plus marquantes ?

Comme bon nombre d'entreprises et de directions des achats, cette période de covid nous a obligés à nous repenser et à nous adapter en un temps record.

Au niveau du groupe Fnac Darty, nous sommes passés sur la période de confinement à un modèle de pure player, avec la fermeture de nos magasins, et le maintien de nos activités notamment dans nos entrepôts logistiques mais également de livraison à domicile et de réparation/SAV à domicile. Priorité a été donnée à la direction des achats, en collaboration avec les opérationnels et la direction des ressources humaines, de garantir la sécurité de nos salariés (gestion des dotations en équipements sanitaires, nettoyage/désinfection régulier de nos sites, ...). Il était également essentiel de travailler de très près avec nos prestataires de transport de colis à domicile pour garantir nos livraisons auprès de nos clients internet. Enfin, un travail en étroite collaboration avec la direction financière et notamment la trésorerie de groupe, et la comptabilité pour piloter et optimiser le cash.

Post confinement, la direction des achats a été à nouveau sollicitée pour étendre à nos magasins dans le cadre de leur réouverture des processus sanitaires drastiques non seulement vis-à-vis de nos employés mais de nos clients (mise en place de plexiglas, distributeurs de gels hydro-alcooliques ...). Plus globalement, aux côtés de l'ensemble des opérationnels, la direction des achats a négocié l'adaptation de certaines prestations au nouveau contexte qui est le nôtre dans tous les domaines : IT, marketing, relation client, maintenance, Facility Management, transport ... Cela a nécessité une mobilisation forte des équipes en un temps record !

Lire la suite en page 3: Misez-vous sur l'IA ? - Les deux enseignes, Fnac et Darty, vont-elles rester distinctes? Et comment mutualiser les dépenses sans risquer de fondre les identités? - La RSE est-elle une majeure au sein du groupe et comment vous, achats, contribuez-vous à rendre l'entreprise plus responsable? - Et sur la partie transport, comment limitez-vous votre empreinte ?



Je m'abonne

La rédaction vous recommande

no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet