En ce moment En ce moment

Publié par Aude Guesnon le - mis à jour à

Je m'abonne
  • Imprimer

Quels sont pour vous les enjeux majeurs que doivent relever les achats dans l'immédiat, et quels seront les enjeux majeurs du futur ?

D'un point de vue professionnel, les grands enjeux immédiats sont toujours les mêmes, compte tenu notamment du contexte international des affaires.

En externe, et s'agissant des marchés fournisseurs, faire face aux concentrations de marché qui se poursuivent, ainsi qu'à la volatilité toujours présente de certains achats "lourds" (énergies, matières premières, emballages, etc.). En interne, la fonction devra encore plus savoir communiquer, convaincre et accroître la "discipline" et la pratique éthique de l'entreprise (par exemple, sur l'application des fournisseurs référencés, le respect des conditions d'achat négociées et des engagements), bref accroître le "jeu d'équipe" par nature collectif de l'entreprise en matière d'achat.

En complément, à moyen terme les achats devront mieux savoir "capter" l'innovation et la "faire passer" dans l'entreprise. Pas seulement l'innovation produits, mais aussi les innovations métiers (comme par exemple dans le domaine des véhicules, l'évolution vers la notion de mobilité plutôt que l'achat ou la location de véhicules).

Enfin, en matière d'achats durables et responsables, il va falloir rapidement savoir passer d'une approche stricte de prévention et de maîtrise de risques (niveau 1) à une approche innovante de création de valeur (niveau 2) pour les clients finaux, et donc pour l'entreprise à terme par effet induit.

Quelles organisations les achats doivent-ils retenir pour relever les enjeux de demain, selon vous ?

Il reste encore beaucoup à faire dans nombre d'organisations achats, encore trop souvent tournées vers les fournisseurs, et organisées seulement en "catégories d'achat". Les organisations de demain devront sans doute plus privilégier des acheteurs capables : en amont de capter finement les besoins actuels et futurs avec les prescripteurs et/ou les utilisateurs/clients de l'entreprise ; et en aval capables de déployer les panels fournisseurs et les conditions d'achat référencées, à travers des acheteurs aux profils différents des acheteurs "catégories" (centrés sur la communication interne, etc...). Pourquoi également ne pas envisager des acheteurs "grands comptes" pour faire miroir aux commerciaux grands comptes qui existent chez les fournisseurs ?

Autre axe pour faire écho aux enjeux externes évoqués plus haut : l'externalisation plus poussée de certains achats vers les spécialistes. Elle devrait se poursuivre sous différentes formes : externalisation des tâches / catégories à faible valeur ; recours plus intensif à des spécialistes sur les marchés complexes, volatils, fortement évolutifs (énergies, télécoms...) ; massification avec d'autres entreprises (groupements, centrales...) pour faire face aux concentrations de certains marchés fournisseurs

Pensez-vous que l'IA modifiera en profondeur le métier ? Et quelle pourrait être, par la suite, la valeur ajoutée des achats ?

Il est à notre sens encore trop tôt pour le dire. En outre, cela serait sans doute présomptueux. Souvenons-nous en effet de l'arrivée des enchères inversées, présentées comme une révolution et une panacée à l'époque, et voyons ce que cela est devenu maintenant...

A l'inverse, souvenons-nous de l'importance et du crédit très relatifs que les outils de gestion d'entreprise donnaient aux achats à une certaine époque (alors que les parties finance, gestion de stock,gestion et planification prévisionnelle des flux, etc... étaient déjà très développées) ; et observons le formidable développement de ces outils achats depuis (ERP, e-procurement, gestion de catalogues...). Et surtout la prise de conscience et l'importance reconnue de ces outils achats dans les entreprises aujourd'hui.

Alors l'IA, pour le moment, nous en sommes sans doute encore très en amont, et convenons par prudence qu'il s'agit surtout de réflexions au stade de la recherche appliquée... Il reste d'ailleurs tellement de sujets mal maîtrisés où des gisements de progrès considérables existent toujours !

5e édition de l'ouvrage "Politique d'achat et gestion des approvisionnements"

A paraître le 10 avril aux éditions Dunod, la 5e édition de l'ouvrage "Politique d'achat et gestion des approvisionnements - Enjeux, problématiques, organisation, changement" est co-écrt par Olivier Bruel et Pascal Ménage.

Pour les entreprises, la compétitivité, le développement et la création de valeur passent sans conteste par une politique achats volontariste et efficace, associée à un management cohérent et optimisé des approvisionnements (supply chain amont). Depuis 15 ans, les achats ont réellement connu une transformation radicale. Cette 5e édition, largement actualisée, reprend de façon complète tous les fondamentaux incontournables de la fonction, tout en intégrant les problématiques les plus récentes :

- marketing achat, segmentation du portefeuille, achat amont et processus d'innovation ;

- sourcing, constitution et pilotage du panel fournisseurs, approches collaboratives ;

- pratiques éthiques, et achats durables et responsables ;

- création de valeur, maîtrise des coûts et optimisation économique des TCO ;

- déploiement opérationnel et décisions conjointes achats et supply chain amont ;

- maîtrise des risques (marché, fournisseurs, juridiques, réglementaires, environnementaux) ;

- décisions d'organisation et choix des systèmes d'information et de pilotage ;

- mesure des performances et conduite du changement.

Par Olivier Bruel - Diplômé HEC, ex-Professeur à HEC, auteur de nombreuses recherches et publications, il est un expert reconnu dans le monde académique et professionnel. Il a été directeur scientifique et a animé de nombreux programmes spécialisés Achats et SC (mastères HEC et executive Education pour cadres et dirigeants). Par ailleurs consultant, il a aussi été dirigeant opérationnel dans ce domaine. Et Pascal Ménage - Diplômé de l'Ecole Centrale de Paris (ECP), il a travaillé dans l'industrie puis dans divers grands cabinets de conseil (A.T. Kearney, Pricewaterhouse- Coopers...), avant de fonder une société de conseil en achats (PMHA), puis une centrale de référencement achat (SYNEHA) opérant pour le compte des grandes entreprises et des ETI. Confronté à tous types de problématiques liées aux achats dans les entreprises, il est ainsi un expert reconnu dans le domaine des achats.

Je m'abonne
no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet