Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Infographie Parité et monde du travail : encore un long chemin

Publié par Maud Vincent le

Que ce soit au niveau des salaires, du temps de travail ou de la typologie des métiers exercés, les inégalités de traitement et les représentations hommes-femmes traditionnelles demeurent criantes. Détails.

  • Imprimer

Si la parité hommes-femmes a largement progressé ces dernières années dans de nombreux domaines (vie politique, domestique, familiale...), le monde du travail reste sexuellement très clivé. C'est le résultat observé par Qapa.fr, outil de mise en relation dédié à l'emploi, qui a réalisé un baromètre sur la question. " La parité homme / femme sur le marché du travail est bien loin d'être atteinte. Si les différences à tous les niveaux sont encore criantes, les chiffres sont également éloquents et montrent à quel point ces écarts sont importants. ", souligne Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr.

Un salaire moindre

Premier élément de discrimination, le salaire constitue le premier élément de discrimination. Avec un salaire brut moyen mensuel de 1 817 euros, les femmes sont moins bien payées que les hommes qui reçoivent 2 211 euros, soit une différence de 18 % !

L'étude de Quapa.fr note, par ailleurs, une différence des pratiques en matière d'heures supplémentaires : ainsi, les hommes travaillent plus longtemps et sont plus de 28 % à effectuer des heures supplémentaires (rémunérées ou pas), contre seulement 19 % pour les femmes.

Une répartition sexuée des métiers

Autre résultat significatif du baromètre, la représentativité hommes-femmes selon les secteurs d'activité et les typologies de métier. Aux hommes, les professions techniques et scientifiques ; aux femmes, les postes administratifs ainsi que ceux associés au soin, à la petite enfance et à la cosmétiques-beauté

Sans surprise, certains secteurs comme l'informatique (87 %) ou la logistique (77 %) sont ainsi pratiquement désertés par les femmes. De leur côté, celles-ci ne laissent que peu de place aux hommes pour les postes liés au secrétariat (90 %) ou au luxe (66 %).

Une frontière que l'on retrouve dans les métiers pratiqués : dans le top 3 des métiers masculins, ceux de déménageur, mécanicien et chauffeur sont largement représentés. Du côté féminin, on trouve essentiellement des assistantes maternelles, des sages-femmes et des secrétaires.

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles