En ce moment En ce moment

Miss Pays de la Loire... et jeune acheteuse dans une start-up

Publié par le - mis à jour à
Miss Pays de la Loire... et jeune acheteuse dans une start-up

Ce que Miss Pays de la Loire aime dans les achats, c'est "La négociation bien sûr, mais aussi le sourcing que j'ai découvert en entreprise". Diane Le Roux, qui est en master 2 Achats Internationaux et Innovation (MAI) à Kedge est aussi acheteuse dans une start-up parisienne. Portrait.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le concours Miss France ? C'est parti "un peu sur un coup de tête", pour "sortir de ma zone de confort", confie Diane Le Roux, "pour vivre une nouvelle expérience stimulante" après un séjour Erasmus enrichissant à Barcelone. Classée 2e dauphine en 2017, cette grande jeune femme de 1m83, sportive accomplie (elle joue au basket en division pré-nationale) est élue Miss Pays de la Loire 2018, puis représente sa région à l'élection de Miss France 2019, en décembre, au Zénith de Lille, en direct sur TF1.

Aujourd'hui, elle assure son rôle de Miss avec enthousiasme, parallèlement à ses études à Paris : elle est en master 2 Achats Internationaux et Innovation (MAI) à Kedge Business School, après un Bachelor Management et développement commercial décroché à l'Idrac Business School, à Nantes. "J'ai découvert les achats à l'Idrac, lors de cours de négociation, explique-t-elle. Au début, j'ai moyennement apprécié ces séances de simulation entre deux étudiants... Mais ensuite, je me suis prise au jeu et j'ai bien aimé. Je me suis renseignée sur ce métier et j'ai décidé de postuler au MAI, un diplôme coté et qui proposait l'alternance en 2e année, car je voulais absolument découvrir les achats en entreprise. C'est une formation complète, avec de nombreux intervenants, des approches et des expériences différentes des achats, dans de grandes entreprises ou dans des PME. C'est cela qui est intéressant."

Depuis janvier, Diane est également acheteuse en alternance dans la startup Spareka, site d'e-commerce spécialisé dans la vente aux professionnels et aux particuliers de pièces détachées pour l'électroménager, le jardin et la piscine. Travaillant en binôme avec une acheteuse senior, son rôle consiste à faire du sourcing en France et à l'étranger, pour trouver de nouveaux fournisseurs mais aussi de nouveaux produits, et à négocier les prix. "Actuellement, nous changeons de logisticien, précise-t-elle. Nous travaillons avec les fournisseurs, la logistique, les ventes, c'est assez polyvalent. Nous sommes en permanence sur de nouveaux projets. J'apprends de nouvelles choses tous les jours".

Ce que Diane aime dans les achats, c'est"La négociation bien sûr, mais aussi le sourcing que j'ai découvert ici, en entreprise. Les achats prennent de plus en plus d'importance dans les entreprises, car c'est un levier central. C'est un métier assez polyvalent, qui permet de travailler avec plusieurs services : le marketing, les ventes, la logistique... Et c'est aussi ce travail d'équipe qui m'intéresse".

Son projet professionnel ? "Ma première idée était de devenir acheteuse dans le secteur des cosmétiques. En arrivant un peu par hasard à Spareka, j'ai découvert l'électroménager et cela m'a plu. Le plus important, c'est l'environnement de travail, l'entreprise et la place du service achats dans l'organisation. C'est pourquoi je reste ouverte à d'autres secteurs d'activité".

Je m'abonne

Miche Bazan

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH

Par Marlène Ribeiro, directrice exécutive chez Michael Page

Offres d'emploi, entretiens d'évaluation, presse RH et management : les soft skills sont partout. Pourtant, une récente étude souligne une connaissance [...]