En ce moment En ce moment

Passez à l'innovation frugale !

Publié par Laure Trehorel le

Je m'abonne
  • Imprimer

"A social heart with a business mind"

Pratiquer l'économie circulaire

"L'entreprise doit changer sa chaîne de valeur, tout en considérant que celle-ci ne s'arrête pas aux portes de ses bureaux mais jusque chez ses clients", insiste Navi Radjou. En limitant ses ressources et en rationalisant ses coûts, l'entreprise réalise des économies, répond mieux aux attentes des consommateurs et accroit le bien-être de la société au global. En la matière, certaines entreprises ont pris de l'avance, comme l'Institut de la symbiose de Kalundborg, au Danemark. Il s'agit d'un système permettant à diverse industries et entreprises de coopérer pour une meilleure réutilisation et recyclage des déchets et des matières premières. "L'hyper-collaboration est l'un des éléments-clés de l'innovation frugale", affirme Navi Radjou.


Ouverture d'esprit et de frontières

Enfin, Navi Radjou conclut : "Les solutions d'innovation frugales sont universelles. Les entreprises doivent faire preuve d'humilité, et reconnaître que les bonnes pratiques peuvent se trouver partout, aussi bien dans les pays 'riches' que dans les pays 'pauvres'.

Ils franchissent le pas de l'innovation frugale...

  • Tarkett : Le fabricant de revêtements de sol a établi un Tableau de Bord social, sociétal et de gouvernance depuis 2010 et à horizon 2020, visant des résultats ambitieux, comme le zéro déchet non-recyclé et la réduction de 20% de ses émissions de gaz à effet de serre. L'entreprise a été récompensé en 2014 par un Green Business Award pour son initiative.
  • Leroy Merlin : on sait que la marque de bricolage s'investit à fond en termes de relation client. Elle franchit encore un cap avec la récente signature d'un partenariat avec une startup américaine, TechShop. L'objectif ? Créer d'ici à l'automne 2015 un fablab, autrement dit un espace collaboratif de fabrication, accessible par abonnement, où les clients pourront tester les outils, se faire accompagner et réaliser leurs travaux.
  • Accor : le groupe hôtelier recourt au concept d'innovation ouverte, qui consiste à solliciter des startups et des ETI pour apporter des idées nouvelles et des pistes d'initiatives. "Attention toutefois à cette pratique, prévient Navi : Souvent, les entreprises ne l'utilisent pas de façon optimale, car elles s'en servent uniquement dans l'optique de conforter leurs pensées... Il faut être prêt à se remettre en cause, et à se donner les moyens d'appliquer ces nouvelles idées."
Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

IT / Digital

Par Chloé Marechal, chef de projet IT/MOA chez Square

La peur de l'échec empêcherait les entreprises d'innover. Pourtant, bien au contraire, elle pourrait les inciter à tenter, quitte à échouer... [...]