Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

La facture électronique prend son envol

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Les économies sur les flux entrants s'établissent en moyenne entre 2 et 4 euros par facture

Les principaux bénéfices pointés par l'étude


Les entreprises qui ont opté de plein gré pour la dématérialisation fiscale de leurs factures fournisseurs ont sans nul doute mesuré les bénéfices à en attendre, et finalement obtenus. Des bénéfices métiers, d'abord, grâce aux avantages qu'apportent l'automatisation et les outils associés : la traçabilité du processus, la sécurité des opérations ou la facilité et la rapidité d'accès aux informations sont plébiscités dans plus de 50 % des cas comme ayant un impact fort ou très fort. Elles soulignent aussi les bénéfices économiques obtenus par la réduction des coûts de production et de traitement des factures. A quelle hauteur ? "Comme souvent, lorsqu'il s'agit d'estimer ou de chiffrer les gains, beaucoup d'entreprises n'y parviennent pas ou n'ont pas mis en place les indicateurs adéquats", regrettent les auteurs de l'étude. Pour celles qui les ont mesurées, les économies sur les flux entrants s'établissent en moyenne entre 2 et 4 euros par facture, atteignant même 8 à 10 euros pour 30 % des répondants.

Les princiaples difficultés pointées par l'étude


Pour les entreprises qui ont franchi le pas sous la contrainte, le projet est lié aux exigences exprimées par certains de leurs partenaires ou encore aux obligations règlementaires, en particulier pour les entreprises travaillant avec le secteur public. Avant de se lancer, la plupart d'entre elles redoutaient aussi probablement les difficultés qu'elles ont dû gérer lors de la mise en oeuvre du dispositif. Les problèmes d'intégration dans le système d'information (38% de citations) et d'implémentation (33 %) arrivent largement en tête de ces difficultés, suivis des coûts de mise en oeuvre (31%).

Pour 29 % des entreprises équipées, la sélection du bon prestataire s'est aussi avérée complexe, sur un marché où cohabitent de nombreux opérateurs ou éditeurs, dans plusieurs catégories : solutions de numérisation des factures papier, logiciels de workflow ou de rapprochement de factures, ERP ou encore outils de signature électronique. Dans l'enquête, une trentaine de noms sont cités, mais pour la plupart par seulement une ou deux entreprises utilisatrices.

Je m'abonne

Thierry Parisot

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles