En ce moment En ce moment

Comment acheter d'occasion vos équipements de bureau

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Autre solution compétitive : acquérir le matériel d'une entreprise sur le point de déménager à des prix très avantageux en vous organisant pour le transport et le stockage. Si vous ne voulez pas gérer vous-même ces opérations, offrez-vous les services d'un intermédiaire. " Ocaburo.fr propose du mobilier de bureau d'occasion à 15 % du prix neuf et des dépôts-ventes comme troc.com à 60 % ", indique Olivier Nataf. Pour accéder à une gamme plus large en un minimum de temps, Internet reste l'un des favoris.

" Côté prix, il peut être intéressant de cibler un site étranger en veillant à ce que les coûts de transport ne viennent pas copieusement alourdir la facture ", signale Scott Garlick, directeur général d'Auctelia, plate-forme web de vente aux enchères de biens industriels. Face au géant grand public eBay, des sites d'enchères plus axés sur les besoins des professionnels, comme agorastore.fr ou auctelia.com, se sont multipliés sur la toile.

Cependant, " un grand groupe aura plus de difficultés à trouver chaussure à son pied en volume et en gamme, explique Olivier Nataf. Ce marché de l'occasion peut grandir si les très grandes entreprises prennent l'habitude de revendre leur matériel. D'autant plus que c'est un moyen d'économiser sur la mise au rebut et de contribuer au développement durable. "

Ne négligez pas non plus les sites d'annonces sans enchères, comme ocazoo.fr, pour un achat occasionnel. Mais cette solution peut s'avérer chronophage, compte tenu du temps à passer au téléphone pour s'assurer de la disponibilité des produits.

Les précautions à prendre

Acheter d'occasion ne s'improvise pas : vous devez coller à la stratégie de l'entreprise. Toute démarche d'achat responsable, aussi vertueuse soit-elle, s'organise en amont, pour accompagner les salariés les plus réfractaires. Charge au directeur des achats d'identifier ses besoins et de sélectionner les canaux de vente idoines. Si certains sites ou dépôts-ventes se sont spécialisés dans une famille de produits ou un corps de métier, d'autres se revendiquent plus généralistes. En opérant une veille sur quelques sites, vous serez à l'affût des bonnes occasions.

Avant tout achat, restez attentif à la qualité de la marchandise. " Il est préférable de demander des visuels complémentaires, l'origine des équipements et la facture d'achat lors d'une commande en ligne ", conseille Scott Garlick (Auctelia). Veillez aussi à l'estimation du coût global d'acquisition. " L'occasion présente un intérêt limité sur des produits à faible valeur. En effet, le prix affiché peut doubler à la sortie du fait des coûts logistiques, du temps passé à la recherche des produits ou des frais annexes. Ainsi faut-il ajouter 11 % de frais d'adjudications sur les enchères domaniales. L'achat d'occasion doit porter sur un volume minimal pour que l'économie en valeur soit significative et amortisse ces coûts ", prévient Hicham Abbad Andaloussi (KLB Group). Autre handicap, le remboursement du crédit de TVA risque d'être réduit à la portion congrue. " On applique généralement la TVA sur la marge taxable ", rappelle Hicham Abbad Andaloussi. Enfin, pour prolonger votre démarche vertueuse, vous pouvez revendre à votre tour votre équipement de bureau, voire en faire don à des associations caritatives. Cette donation ouvre droit à un crédit d'impôt équivalent à 60 % de son montant, dans la limite de 5 %o du chiffre d'affaires.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Fanny Perrin d'Arloz

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet