Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

DossierL'e-procurement dans la cour des grands

Publié par le

3 - Comment mettre en place une solution e-procurement ?

Pour faciliter l'adoption d'une solution e-procurement, une collaboration étroite avec la direction des services informatiques s'impose.

  • Imprimer

Le prérequis à l'adoption d'une solution e-procurement est de disposer d'une analyse précise de ses dépenses : qui achète quels services et comment ? Ensuite, l'aspect technologique doit être pris au sérieux grâce à une étroite collaboration avec la direction des services informatiques afin de déterminer si la solution peut s'interfacer avec le(s) ERP existant(s).

Gérard Dahan (Ivalua)

" Certes, l'adoption des offres en mode SaaS tend à simplifier le déploiement des solutions d'e-procurement, mais le parc hétérogène et vieillissant des ERP peut nécessiter de nombreuses journées d'adaptation ", met en garde Gérard Dahan. À ce titre, une intégration native SOA (Service Oriented Architecture) en web services (un mode lié au SaaS) de l'outil est souvent privilégiée. Par ailleurs, dans une logique d'intégration, l'entreprise doit s'assurer que la codification des données présentes dans le SI achats et l'ERP est identique. Afin de limiter le temps de déploiement, l'aide apportée par un intégrateur peut être utile (voir encadré).

Enfin, l'adoption rapide d'une solution d'e-procurement sera déterminante pour l'avenir du projet. Il ne faut pas hésiter à lancer des campagnes de communication en interne pour convaincre les utilisateurs de s'approprier l'outil. Bien sûr, une solution, avec une prise en main aisée et une ergonomie intuitive (une commande en trois clics, une approbation en un seul), pourra être adoptée sans trop de réticences côté utilisateurs.

Vidéo : 6 conseils pour la mise en place d'une solution de e-procurement réussie (en anglais)

Zoom : Tour d'horizon des principaux acteurs

Le marché des acteurs spécialisés sur l'e-procurement reste en 2013 très concurrentiel, puisque pas moins d'une cinquantaine d'éditeurs sont présents, même si la tendance à la consolidation devrait réduire ce nombre. Ainsi, Ariba est passé, en mai 2012, dans le giron de SAP.

Parmi les principaux éditeurs, citons Synertrade, Ivalua, b-pack, Perfect Commerce (qui a signé un partenariat avec ExperBuy), Oxalys Technologies...

Il ne faut pas oublier les intégrateurs/cabinets de conseils, qui jouent souvent un rôle prépondérant lors du déploiement de la solution. Des sociétés comme Altaris, Logica (CGI), CKS Consulting, Nextis Consulting, Axys Consultants, Effixens, Acxias, etc. figurent parmi les plus actifs dans l'univers des achats.

Jérôme Pouponnot

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet