Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Etude] La transformation digitale reste une priorité pour les directions achats européennes

Publié par le - mis à jour à
[Etude] La transformation digitale reste une priorité pour les directions achats européennes
© ra2studio

Malgré la crise de la Covid-19, 70% des directions achats sondées ans le cadre de l'étude annuelle Digital Procurement menée par PwC, prévoient de maintenir ou d'accroître leurs investissements dans les outils digitaux.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les chiffres clefs de l'étude PwC sur la digitalisation de la fonction achats:

- La transformation digitale est classée 3e priorité stratégique après la réduction des coûts et le sourcing fournisseurs

- La gestion des risques apparaît comme la 2e priorité stratégique des directions achats françaises

- 42% des processus achats sont aujourd'hui digitalisés, avec une augmentation annuelle de plus de 10% depuis 2017

- Le nombre d'utilisateurs des outils Procure-to-Pay et Source-to-Contract devrait augmenter de 39% d'ici deux ans

- Le budget moyen par organisation achats dans les outils digitaux à horizon de deux ans est de 900000€

Le cabinet de conseil et d'audit PwC France et Maghreb a dévoilé les résultats de la 3e édition de son étude sur la digitalisation des fonctions achats : PwC Digital Procurement1. Le rapport dresse un état des lieux en matière de digitalisation des achats, notamment dans un contexte de Covid-19, et dévoile les perspectives d'investissements et les feuilles de route digitales à horizon 2022 dans 400 entreprises interrogées.

Malgré un contexte bouleversé, la transformation digitale reste une priorité stratégique des directions achats

"L'épidémie et ses conséquences ont incité les directions achats à se recentrer sur leur coeur d'activité, à savoir la réduction des coûts et la sécurisation des chaînes d'approvisionnement à travers le sourcing fournisseur", commente PwC. En effet, plus de 60% des directions achats interrogées ont déclaré avoir reconsidéré leurs priorités pour répondre à la crise. Néanmoins, la transformation digitale reste tout de même un enjeu majeur, en constante progression, et qui dépasse les prévisions de 20172. En effet, 42% des processus achats sont aujourd'hui digitalisés, avec une augmentation annuelle de plus de 10% depuis 2017. Elle est ainsi considérée comme la 3e priorité stratégique tous secteurs et toutes tailles d'entreprises confondus et représente un levier stratégique, vecteur d'agilité et de résilience pour accompagner les entreprises dans un contexte d'incertitude. 79% des répondants insistent sur son caractère bénéfique pour la performance de l'ensemble de la filière achats.

Preuve de l'intérêt porté à l'automatisation des processus d'achats, l'enquête révèle que 70% des directions achats prévoient de maintenir ou d'accroître leurs investissements dans les outils digitaux. Elles leur consacreront un budget moyen de 900.000€ dans les deux prochaines années. Un budget nécessaire, puisque 8 directions achats sur 10 peuvent encore optimiser le déploiement de leurs solutions digitales (78%). De plus, les experts constatent que les deux principaux facteurs clés de réussite des projets de transformation digitale de la fonction achats sont l'évolution des processus et la conduite du changement - citées par 54% des entreprises interrogées. Des caractéristiques qui arrivent loin devant le choix de la technologie (30%) ou de l'intégrateur (29%).

Les cas d'usage digitaux accélèrent la transformation des pratiques achats et apportent diverses perspectives d'évolution à court et moyen termes

Les directions achats françaises font de la gestion des risques leur 2e priorité stratégique (4e position en Europe). Ainsi, les feuilles de route digitales à horizon deux ans présagent une importante augmentation du recours à des cas d'usage qui pourraient devenir le quotidien de l'acheteur à horizon 2025. Parmi les cas d'usage à fort potentiel de développement, le sourcing intelligent et la sécurisation des risques se démarquent. D'autres catégories de cas d'usage comme les portails collaboratifs, la traçabilité de la chaîne d'approvisionnement, et l'automatisation des tâches administratives sont pour l'instant utilisés à une échelle importante mais non majoritaire. Les outils de Procure-to-Pay3, de Source-toContract4 et de gestion des données, cas d'usage fondamentaux, confirment quant à eux leur statut de socle de la transformation digitale des achats. Les experts anticipent une augmentation de 39% du nombre d'utilisateurs des outils Procure-to-Pay et Source-to-Contract d'ici deux ans.

"La digitalisation des processus Procure-to-Pay, qui demeure le cas d'usage par excellence de la transformation des achats, est bien intégrée par les entreprises françaises, davantage que leurs homologues européennes", commente Isabelle Carradine, associée spécialiste de la transformation de la fonction achats au sein de PwC France et Maghreb. "En comparaison avec l'Europe, leurs feuilles de route se tournent plus vers des cas d'usage vecteurs d'agilité comme la gestion des risques et le sourcing intelligent. A l'inverse, les cas d'usage liés à la digitalisation du Source-to-Contract et à l'analyse des données sont moins ancrés dans les pratiques des directions achats françaises."


(1) L'enquête a été menée auprès d'un panel de 400 entreprises au niveau EMEA, représentées dans près de 30 pays d'Europe, d'Afrique et du Moyen-Orient dans sept secteurs d'activités : industrie manufacturière, énergie et ressources, automobile, pharmaceutique et santé, retail et distribution, banques / assurances / services financiers, technologie / logiciels / télécoms.

(2) PwC Digital Procurement Survey 2017

(3) Paiement à la commande

(4) De l'identification du fournisseur à la contractualisation

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande