En ce moment En ce moment

Contrôle d'accès biométrique en entreprise : avantages, limites et alternatives

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Contrôle d'accès biométrique en entreprise : avantages, limites et alternatives

En entreprise, l'accès biométrique permet de s'assurer de la présence des employés, d'améliorer la gestion du temps et même le suivi du processus d'authentification.

Je m'abonne
  • Imprimer

Généralement, les systèmes d'accès d'entrée et de sortie biométriques utilisent les empreintes digitales, la reconnaissance faciale, le contour de la main, l'identification de l'iris, etc. La transformation numérique et le développement de l'intelligence artificielle permet aux entreprises de s'équiper plus facilement et de renforcer leur sécurité. Quels sont les enjeux de la technologie biométrique en 2020 et quelles sont les autres options moins invasives concernant les données personnelles ?

La biométrie de plus en plus utilisée en entreprises

La biométrie permet de mesurer les éléments propres à chaque individu comme l'iris, les empreintes digitales, etc. En entreprise, ce dispositif offre la possibilité de contrôler les accès aux locaux, aux ordinateurs et permet d'identifier un salarié. C'est via un logiciel de gestion des terminaux que ce système fonctionne et lors de la mise en place du dispositif, la société doit enregistrer les données du personnel.

L'avantage principal du biométrique concerne la sécurité. En effet, l'identification des personnes et le contrôle des accès peut limiter certains soucis. En outre, les fonctions comme le pointage sont facilités et le suivi de présence des salariés est bien plus simple. En outre, il n'y a pas de mots de passe à mettre à jour.

Cependant, on peut se demander quelles sont les réglementations qui ont été mises en place face au traitement des données personnelles. Effectivement, les données biométriques sont considérées comme sensibles par le RGPD. Ce système d'identification est intrusif et les entreprises qui souhaitent le mettre en place doivent justifier le besoin d'un tel dispositif, maîtriser le stockage des données et respecter les dispositions du règlement instauré concernant le contrôle biométrique. Si la demande des dirigeants d'entreprise n'est pas justifiée, ils devront opter pour un système moins invasif comme les badges, par exemple.

Pourquoi faire appel à une société d'électronique et d'informatique ?

Lorsque la mise en place d'un contrôle d'accès biométrique n'est pas possible, les entreprises peuvent alors opter pour un système comprenant des badges. Pour cela, afin d'amortir leur investissement, il existe des sociétés comme Elliaden partenaire Zebra qui propose tout un ensemble de produits en lien avec l'identification et la traçabilité.

Pour rester sur cet exemple, il est possible d'acheter des imprimantes Zebra pour l'impression de badges personnalisés. La technologie Zebra permet une impression simple face et double face. En outre, les imprimantes sont design et la vitesse d'impression est plus que correcte. De plus, Elliaden propose des badges d'accès ainsi qu'une gamme complète d'outils d'identification (bracelets événementiels, porte-badge, etc). En plus de cela, on peut trouver des logiciels de création de badges.

Cette solution est donc nettement moins intrusive qu'un dispositif biométrique. Les badges d'accès personnalisés permettent tout de même l'identification des salariés et le contrôle d'accès aux différents locaux de l'entreprise. Avoir recours à une société de conseil et de distribution de produits informatiques et électroniques destinés aux professionnels semble donc être l'option alternative au système biométrique qui pose quelques interrogations concernant les données personnelles.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Brand Voice

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

IT / Digital

Par Chloé Marechal, chef de projet IT/MOA chez Square

La peur de l'échec empêcherait les entreprises d'innover. Pourtant, bien au contraire, elle pourrait les inciter à tenter, quitte à échouer... [...]