En ce moment En ce moment

RSE au sein des chaînes d' "appro" : les entreprises européennes affichent les meilleures performances

Publié par le - mis à jour à
RSE au sein des chaînes d' 'appro' : les entreprises européennes affichent les meilleures performances
© ilkercelik - stock.adobe.com

Et si les entreprises européennes affichent les meilleures performances RSE au sein des chaînes d'approvisionnement, les entreprises françaises sont parmi les entreprises les plus avancées en Europe, selon l'indice annuel de risques et performance des entreprises publié ce jour par Ecovadis.

Je m'abonne
  • Imprimer

EcoVadis, la plateforme mondiale d'évaluation et d'amélioration de la performance RSE des entreprises, a publié ce 8 septembre la quatrième édition de son indice annuel de risques et performance des entreprises. Le rapport repose sur 65 000 évaluations RSE et l'observation des pratiques éthiques et performances sociales et environnementales de plus de 42 000 entreprises dans le monde, sur la période 2015-2019. L'indice de cette année comprend un focus sur les émissions de CO2 ainsi que deux sous-rapports - l'un examinant le niveau de préparation des chaînes d'approvisionnement aux crises sanitaires avant la crise du COVID-19, et l'autre sur l'industrie de la chimie.

Les principaux résultats du rapport sont les suivants :

* Dans le monde, les entreprises européennes continuent d'afficher les meilleures performances RSE, suivies par les entreprises basées en Amérique du Nord. - La zone Grande Chine reste en moyenne la région la moins bien notée. Ces bons résultats sont sans doute en lien avec la multiplication, à l'initiative de l'Union Européenne, de réglementations de plus en plus contraignantes et des attentes de toutes les parties prenantes, des investisseurs aux consommateurs.

* Les entreprises françaises, PME et grandes entreprises, font partie des entreprises les plus avancées en Europe, stimulées par le contexte réglementaire : loi Sapin II, Devoir de Vigilance et la loi Pacte. En France, les scores 2019 des grandes entreprises et PME sont respectivement de 56,4 et 53/100 contre 51,9 et 50,9 pour les scores de la zone Europe.

* L'achat responsable, toujours à la traîne - À l'exception des achats responsables, tous les scores des thèmes ont augmenté d'au moins 9 % depuis 2015. Si les entreprises s'attaquent aux impacts sociaux et professionnels dans le cadre de leurs propres activités, elles négligent les risques qui existent chez leurs fournisseurs.

* Les secteurs très réglementés comme l'industrie manufacturière légère ou bien encore la métallurgie et industrie lourde sont les plus performants, quelle que soit la taille des entreprises.

*Les chaînes d'approvisionnement étaient extrêmement vulnérables avant la crise COVID-19. - Les évaluations des fournisseurs ont révélé que, pour chaque secteur, plus d'un quart des fournisseurs n'avaient pas mis en place de mesures pour protéger la santé et la sécurité des employés, assurer des conditions de travail correctes, et ne surveillent en outre les indicateurs clés de diligence raisonnable de leurs propres fournisseurs

"La pandémie que nous traversons met en évidence les risques et les vulnérabilités de la chaîne d'approvisionnement", commente Pierre-Francois Thaler, co-p-dg de EcoVadis. "Alors que les organisations cherchent à relancer leurs opérations, elles doivent s'assurer que les pratiques responsables restent une priorité, en particulier en ce qui concerne la sélection des fournisseurs et la gestion des relations avec eux. Vous êtes aussi solide que votre fournisseur le plus vulnérable - et sans un système de gestion de la durabilité, les organisations continueront à connaître des perturbations de leurs chaînes d'approvisionnement, sans contribuer de manière significative à une durabilité plus globale".

EcoVadis évalue les entreprises sur la base de 21 critères, au sein de quatre thèmes : environnement, pratiques de travail et droits de l'homme, éthique des affaires et achats responsables. L'évaluation adaptée à la taille et au secteur et fondée sur des preuves délivre des notes allant de 0 à 100, où moins de 25 représente un risque élevé, 24 à 44 un risque moyen, plus de 45 une performance adaptée, plus de 65 un niveau avancé et plus de 85 un niveau exceptionnel.

Dans l'indice de cette année, 57 % des entreprises notées ont obtenu un score de 45 ou plus. Cela représente un bond de 7% par rapport aux trois années précédentes, où le chiffre oscillait entre 49 % et 51 %. Cela montre que les chaînes d'approvisionnement sont prêtes à aller au-delà de la simple conformité légale, vers la performance et la résilience. Les données mondiales ont également montré que, dans trois des quatre thèmes, les petites et moyennes entreprises continuent à surpasser leurs homologues de grande taille... à l'inverse de la France, où le score moyen des grandes entreprises reste supérieur à celui des PME.

"Il est grand temps d'accélérer les programmes de responsabilité. Bien qu'il y ait encore beaucoup de place pour l'amélioration, ce point de pivot suggère une tendance à l'accélération de la préparation des chaînes d'approvisionnement à adopter une véritable approche de gestion des performances en matière de durabilité", a ajouté Pierre-François Thaler "La pandémie nous a appris la valeur de la résilience, et a montré qu'il y a un retour sur investissement pour les marques qui donnent la priorité à l'achat responsable. Les entreprises qui ont été évaluées au moins deux fois améliorent ou maintiennent généralement leurs performances".

Plus d'informations sur l'indice: cliquer ici

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Ecovadis

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet