En ce moment En ce moment

Comment Everoad veut devenir le copilote du transport routier européen

Publié par le | Mis à jour le
Comment Everoad veut devenir le copilote du transport routier européen
© Everoad

La PME Everoad se place comme un intermédiaire clé dans la logistique des entreprises expéditrices et de transport en mettant le digital au service de ses clients. Une idée qui fait ses preuves et se décline à l'international.

  • Imprimer

Rien n'échappe à la digitalisation, pas même le poids lourd de la logistique qu'est le transport routier. Avec un marché estimé à 43 milliards d'euros en France et près de 300 milliards d'euros en Europe, il fait figure de terrain de jeu idéal pour Everoad. C'est pour cette raison que son fondateur et actuel p-dg, Maxime Legardez, attaque pied au plancher la digitalisation du secteur. "Ce marché est fascinant et offre des opportunités considérables", juge celui qui a fondé cette entreprise en juin 2016 et qui se présente comme un intermédiaire entre les entreprises expéditrices et les sociétés de transport. Pas étonnant que la société ait déjà levé 18 millions d'euros sur les 13 premiers mois de son existence et attiré des business angel de renom (Xavier Niel, Jacques-Antoine Grandjon, Pierre Kosciusco Morizet, Olivier Mathiot ou encore Jean-David Blanc).

Avec une plateforme mettant en relation toutes types d'entreprises expéditrices - de la TPE aux grands groupes - à des sociétés de transport de toute l'Europe, Everoad propose de simplifier et clarifier la démarche d'accès au transport routier. "C'est bien souvent le talon d'Achille des entreprises. Le secteur a très peu évolué depuis des décennies. Il est sous-efficient économiquement puisqu'encore un camion sur trois roule à vide, son impact environnemental est conséquent et la transparence sur les prix n'existe pas", souligne l'entrepreneur. De fait, le marché est extrêmement fragmenté : 90 % des transporteurs ont moins de dix camions.

Services dédiés

En apportant un système qui propose en temps réel le prix, le tracking des camions ainsi que la numérisation des documents de transports, l'entreprise, passée de 10 à 80 salariés en deux ans, rénove l'image du transport routier. Conséquence : son chiffre d'affaires progresse de 50 % tous les trimestres depuis 2016.

D'autant qu'il a su séduire les expéditeurs - près de 5 000 utilisent le site - en leur proposant des services dédiés comme l'assurance sur les expéditions. De plus, les transporteurs bénéficient d'une garantie de paiement sous 72 heures quand les délais avoisinent habituellement les 60 jours. "On est lié avec 3 000 transporteurs au niveau européen, soit plus de 300 000 camions", explique son p-dg pas peu fier d'avoir "fait d'Everoad la plus grande offre de transport en Europe".

Everoad

Everoad


L'Europe, relais de croissance

Si le service a séduit rapidement les entreprises, c'est parce qu'Everoad s'est d'abord lancé sur le transport ponctuel, qui constitue encore 70 % de son chiffre d'affaires, avant de s'ouvrir au transport régulier sous abonnement sur des longues durées. "Depuis janvier 2018, nous avons le statut de commissionnaire de transport, c'est-à-dire qu'on est autorisé à organiser l'expédition sous notre nom et notre responsabilité". Nouveau venu sur la piste déjà bien occupée par des géants comme DHL, Everoad, qui a ouvert une filiale en Pologne cette année, voit le marché européen d'un autre oeil.

"Dès l'origine, nous sommes une société à dimension européenne, mais la Pologne est notre plus gros relais de croissance", ajoute-t-il. Pour confirmer les attentes et poursuivre son accélération, Maxime Legardez ouvrira en 2019 de nouvelles filiales en Espagne, en Italie et en Allemagne. Rien d'étonnant, non plus, que l'entreprise intitulée à l'origine Convargo ait opté pour le nom d'Everoad.

Maxime Legardez, p-dg Everoad

Maxime Legardez, p-dg Everoad

Repères

Everoad
Plateforme de mise en relation entre transporteurs et expéditeurs
Paris (9e)
SAS > Créé en juin 2016 > 80 personnes
Maxime Legardez, 32 ans
CA 2018 : NC
Twitter : @everoad_fr




Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Manutan

Si la plupart des entreprises tire aujourdhui profit des donnees relatives leurs achats strategiques 79 admettent ne pas avoir de vision globale [...]

Sur le même sujet

Ecosystème

Par Carine Guicheteau

Rebondissement après rebondissement, le Brexit nous tient en haleine. Mais, malgré les incertitudes sur les conditions du divorce, vous devez [...]