En ce moment En ce moment

Énergie : le grand défi de l'optimisation !

Publié par Charlotte Marchalant le

Je m'abonne
  • Imprimer

2 -Trouver la stratégie adaptée à sa typologie de site

Pour une stratégie achat "optimale", Schneider Electric préconise une méthode en 4 étapes.

*Tout d'abord, définir sa stratégie en fonction de la typologie des sites concernés. Un conseil en la matière : ne pas penser qu'aux gros consommateurs. " Il y a un réel intérêt à déréglementer le bleu " indique Karine Le Bourg, responsable développement nouvelles offres énergie chez Cofely Services.

*Ensuite, vient le temps gestion d'appel d'offre, suivi de - et c'est la là réelle nouveauté dans les process -

*celui de la surveillance de marché. Enfin, pour donner du sens à cette démarche, il importe d'adopter un nouveau réflexe :

*le suivi de performance.

3 - Faire attention aux clauses contractuelles

L'analyse des clauses contractuelles d'un fournisseur par le service juridique est une activité chronophage qui peut prendre, comme dans le cas (extrême) d'une entreprise anonyme évoquée par Nicolas Cugier, directeur des services généraux chez Thalès, jusqu'à un an et demi. Problème : c'est bien plus de temps qu'il n'en reste avant expiration des tarifs réglementés. Pour gagner en efficacité, il est ainsi recommandé de demander aux fournisseurs d'inclure un contrat type dans leur réponse. Une initiative qui a une autre finalité bienvenue : "Mettre les candidats en concurrence sur leurs clauses contractuelles", explique Nicolas Cugier.

4 - Actionner tous les leviers d'optimisation

"La seule énergie économisée est celle qui n'est pas consommée". L'adage des "écolos" cité par Nicolas Cugier, a valeur de vérité générale. Pour autant, certains leviers faciles à actionner permettent d'optimiser ses coûts sans pour autant modifier son profil de consommation. Premier du genre : la facture !

"Les erreurs de facturation n'arrivent pas qu'aux autres", explique Nathalie Albrieux, responsable du développement commercial chez Smart Impulse. Qui cite l'exemple d'une entreprise profilée bien au dessus de sa consommation réelle. Résultat : des milliers d'euros qui peuvent devenir des centaines de milliers d'euros perdus. Pour mettre fin à cette hémorragie de fonds, un seul outil : la data.

Pour suivre en temps réel sa consommation, il est possible d'installer des télé -compteurs ou autres sous-compteurs. La fonctionnalité de ces derniers : comprendre la consommation de chaque famille d'équipements. "La vraie difficulté est la conception du plan comptage", détaille Nathalie Albrieux. "Rien ne sert de compter, il faut savoir quoi compter".


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Charlotte Marchalant

Charlotte Marchalant

Rédactrice stagiaire

Intrinsèquement curieuse, j’aime notamment fouiller l’actualité internationale à la recherche d’initiatives nouvelles. Intérêts particuliers : l’innovation [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet