En ce moment En ce moment

Comment s'y retrouver dans la jungle des contrats d'approvisionnement en gaz?

Publié par le
Comment s'y retrouver dans la jungle des contrats d'approvisionnement en gaz?

Je m'abonne
  • Imprimer

Plusieurs bonnes pratiques permettront cependant aux décideurs achats de maîtriser leur budget consacré au gaz

Comment s'y retrouver parmi toutes les offres et tous les fournisseurs de gaz qui opèrent en France (ils sont plus de 30) ? "Nous ne sommes pas là pour promouvoir tel ou tel, en revanche nous avons mis en ligne en 2007 avec le médiateur national de l'énergie un site internet entièrement dévolu au choix du fournisseur : http://www.energie-info.fr/", nous apprend la CRE.

Pour l'essentiel, les bonnes pratiques à adopter relèvent du bon sens. Il s'agit d'abord de bien connaître sa consommation, de façon à choisir le fournisseur le plus adapté à ses besoins. Et au vu de la complexité du marché, c'est un véritable dialogue constructif qui doit s'installer entre l'acheteur et son fournisseur. Plusieurs bonnes pratiques permettront cependant aux décideurs achats de maîtriser leur budget consacré au gaz.

Ce qui est important dans la décision de choisir tel ou tel contrat, c'est de savoir ce que fait la concurrence et de se caler sur elle, car le budget énergie ne doit pas entraîner un décalage défavorable sur le prix final au client par rapport à la concurrence. "Ce qui intéresse fondamentalement les industriels, c'est de réduire leur exposition au risque, plus que de payer moins cher le gaz, ils veulent savoir combien ils vont le payer sur 2 ou 3 ans, afin de bâtir leur budget", conseille CRE. En matière d'énergie, la stabilité d'approvisionnement est plus importante que le prix.

Les arcanes du trading d'énergie

Le saviez-vous ? Le pétrole, le gaz, le charbon, bref toutes les sources d'énergie font l'objet d'une foisonnante activité de trading. Partout sur la planète, des traders souvent appointés par les plus gros fournisseurs d'énergie (par exemple Engie ou Total en France), achètent et revendent des cargaisons de gaz, de charbon ou de pétrole afin d'en tirer le meilleur prix. Mais pas seulement.

Dans le cas du pétrole par exemple, les traders veillent à ce que les raffineries de la compagnie soient régulièrement approvisionnées en brut, en en achetant à d'autres compagnies afin d'éviter une panne sèche. Si au contraire la compagnie détient du pétrole brut en excédent, les traders vont le revendre sur les marchés dits "spots". Et il n'est pas rare qu'une cargaison de Gaz Naturel liquide (GNL) transportée par méthanier, ou une cargaison de pétrole brut, ne change plusieurs fois de mains entre le moment où elle quitte son port d'origine et celui où il atteint son port d'arrivée. Ainsi une cargaison prévue pour la France, peut très bien se retrouver à terme... Au Japon !

Un décideur achat peut-il se muer en trader et décider d'acheter les sources d'énergies les moins chères du moment pour alimenter son entreprise ou changer de fournisseur au gré des offres que proposent le marché ? C'est possible dans la pratique, mais cela n'est en réalité possible que pour les très grands groupes. Or ces derniers privilégient les contrats de plusieurs mois, voire années plutôt que de prendre des risques qui mettraient à mal leur approvisionnement, ou qui mettraient à mal leurs finances.


Lire la suite en page 3 : Comprendre le "Spread"

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Fabien Humbert

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet