En ce moment En ce moment

Du vert au bureau : optez pour une entreprise "fertile"

Publié par le - mis à jour à
Du vert au bureau : optez pour une entreprise 'fertile'

Mettre quelques plantes vertes dans ses bureaux ne suffit pas. Une entreprise fertile (qui met en oeuvre des principes de biophilie) doit être l'affaire de tous : des spaces planners aux fabricants de mobilier.

Je m'abonne
  • Imprimer

Mettre du vert dans son entreprise apporte de nombreux bienfaits. Mais installer quelques plantes vertes ne suffit pas. Optez pour le green desk. Comment faire de son entreprise, une entreprise fertile ? Première étape : revoir la notion de biophilie et de son application en entreprise. Les 14 principes de design biophilique, comme installer un lien visuel avec la nature, la présence de l'eau, la variabilité thermique et le renouvellement de l'air, le fait d' "apporter des plans successifs avec des éléments inspirés de la nature dans l'aménagement des espaces", explique Pierre Darmet, directeur marketing et développement commercial chez Les Jardins de Gally.

Le design biophilique consiste à intégrer des éléments naturels dans les bureaux : plantes vertes, éclairage naturel, vue dégagée, etc. Selon une étude publiée par Human Spaces, hub digital dédié à la santé et au bien-être, en 2015, un environnement dit biophilique pour les collaborateurs engendrerait une hausse de 15 % de leur sentiment de bien-être. Ils seraient alors plus productifs de 6 % et plus créatifs de 15 %.

L'entreprise fertile est l'affaire de tous

Après une prise de conscience de ce qu'est un "bureau vert", il faut réfléchir à la mise en oeuvre de ce principe de biophilie dans ses bureaux. "Il existe une forme bio-inspirée de bruits et de lumière, avec une présence physique et végétale, avec des plans successifs et des matériaux bio-sourcés comme du bois pour rappeler la nature. La biophilie ne passe pas uniquement par un seul élément imitant la nature. Cela doit être intégré dans un tout. Plus, une entreprise fertile favorise les expériences de nature, le contact direct avec le vivant, à l'intérieur comme à l'extérieur du bâtiment", assure Pierre Darmet.

On peut citer l'exemple de l'entreprise Sopra Steria, entreprise de services du numérique qui a intégré du végétal dans son mobilier. "Pour y arriver, les spaces planners doivent se rapprocher des entreprises spécialisées sur le sujet", avance Pierre Darmet.

Le sujet prend de l'importance. Ainsi, on voit de plus en plus de plafonds végétaux et même les fabricants de moquette innovent. Chacun a son rôle à jouer (space planners, fabricants de mobilier, etc.). "Mais si c'est un sujet qui n'a pas encore de sens pour les fabricants qui font du mobilier en série, ces derniers donnent un signal fort en créant des modèles sur mesure, intégrant les spécificités du végétal et de l'ergonomie, à partir de mobilier usagé issu de la filière Valdelia, comme nous l'avons fait avec Kinnarps et l'entreprise d'insertion Extramuros", souligne Pierre Darmet, des Jardins de Gally.

Autrement dit, intégrer des matériaux recyclés dans du mobilier de bureau est déjà un premier pas dans cette démarche. C'est un fait, les Français se prennent de passion pour le jardinage et avoir des plantes au bureau est devenu tendance. Désormais, les entreprises demandent que les jardiniers qui prennent soin des végétaux en entreprise deviennent des médiateurs. "Ils attendent des animations pour leurs collaborateurs qui peuvent repartir avec des graines, par exemple", conclut Pierre Darmet.

Je m'abonne

Marie-Amélie Fenoll

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet