Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Le packaging responsable ne connaît pas la crise

Publié par Stéphanie Marius le | Mis à jour le
Le packaging responsable ne connaît pas la crise

La majorité des consommateurs européens demeurerait encline à changer ses habitudes d'achat afin de lutter contre le suremballage et les matériaux non recyclables, selon une étude publiée par DS Smith et Ipsos Mori.

Je m'abonne
  • Imprimer

La crise a-t-elle mis entre parenthèses les préoccupations écoresponsables des consommateurs? L'étude menée par DS Smith, spécialisé dans la production de papier et de carton, et l'institut Ipsos Mori, contredit les conclusions pessimistes de l'enquête menée par OpinionWays et Alkemics, "Les Français et la réduction des emballages". Selon DS Smith, 85% des consommateurs européens souhaitent acheter des produits qui utilisent le moins d'emballages possible, tandis que 29% auraient cessé d'acheter les produits d'une marque en raison de packagings non durables. De façon plus théorique, 32% des personnes interrogées placent la gestion des déchets dans le top trois de leurs préoccupations environnementales. Avant la crise, 59% des sondés se disaient favorables à changer leurs habitudes pour un marchand utilisant moins d'emballage, un chiffre qui grimpe à 64% désormais. L'aspect velléitaire demeure donc.

Alors que le nombre de colis reçus a considérablement augmenté avec la crise (deux tiers des consommateurs européens ayant réduit leur temps de présence en magasin), quasiment la moitié des destinataires se plaint d'avoir reçu un emballage "non durable". 22% des acheteurs en ligne ont ainsi cessé d'être clients d'un e-commerçant à cause du suremballage.

Stefano Rossi, P-dg de DS Smith Packaging, déclare: "Nous avons passé ces huit derniers mois à aider nos clients à s'adapter à un véritable bouleversement dans le comportement des consommateurs et aux défis en perpétuelle évolution liés à la pandémie. [...] Le développement durable reste à l'ordre du jour pour les consommateurs dans toute l'Europe. À un moment aussi important, les distributeurs et les marques se doivent d'adopter des emballages durables dans l'intérêt de l'environnement et des consommateurs."

L'hygiène, une préoccupation concurrente

L'autre préoccupation des consommateurs concernant les emballages concerne l'hygiène. 30% des consommateurs indiquent jeter les emballages des colis plus rapidement qu'avant la crise, tandis que plus de la moitié se lave soigneusement les mains après y avoir touché. Plus préoccupant, 56% des consommateurs en magasin s'inquiètent du nombre de personnes qui ont touché les produits avant eux et attrapent plutôt les articles en fond de rayonnage. Surtout, 12% des clients en moyenne évitent d'acheter des produits non emballés.

Méthodologie

Étude réalise par DS Smith et Ipsos Mori, entre le 24 septembre et le 19 octobre2020. Ipsos Mori a interrogé un échantillon d'acheteurs en ligne composé de 8500 adultes âgés de 18 à 65 ans au Royaume-Uni, en France, en Pologne, en Allemagne, en Italie et en Espagne, en Belgique, au Danemark, en Finlande, aux Pays-Bas et en Suède, et de 500 adultes âgés de 18 à 55 ans au Portugal. Dans chaque pays, les données ont été pondérées par rapport aux proportions connues de la population d'acheteurs hors ligne pour ce qui concerne l'âge, le sexe, la région et le statut professionnel.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande