En ce moment En ce moment

Immobilier : l'activité des grandes entreprises reste soutenue

Publié par le | Mis à jour le
Immobilier : l'activité des grandes entreprises reste soutenue
© ©Tiberius Gracchus - stock.adobe.com

Le cabinet JLL fait le point sur le le marché des transactions de plus de 5 000 m² sur le secteur francilien et démontre que les grandes entreprises ont un intérêt pour les surfaces neuves ou restructurées.

Je m'abonne
  • Imprimer

Malgré un contexte francilien porteur, le marché des transactions de plus de 5 000 m² a terminé l'année en repli de 13 % avec 982 000 m² placés, après une année 2017 particulièrement active sur ce segment de surfaces, annonce le cabinet JLL (conseil en immobilier d'entreprise). Elles représentent ainsi 39 % des volumes commercialisés sur l'ensemble du marché francilien en 2018. Au 4e trimestre, 22 signatures ont été recensées, portant le nombre total de grandes transactions signées à 81, soit 6 de moins qu'en 2017. Cette performance est néanmoins supérieure de 18 % à la moyenne observée chaque année depuis 2000 (68 transactions).

Cette année encore, les grandes entreprises ont montré leur intérêt pour les surfaces neuves ou restructurées, puisque près de 70 % des mètres carrés commercialisés en plus de 5 000 m² en 2018 ont porté sur des opérations de première main (678 000 m²).

Si en nombre de transactions, la capitale a été la plus dynamique (32 transactions), en volume la 1re périphérie a concentré l'essentiel des surfaces commercialisées en 2018 (~514 000 m²). A Paris, malgré une tension à l'offre, l'activité des grandes entreprises a été dynamique avec plus de 323 000 m² placés. "Compte tenu d'un taux de vacance extrêmement faible (2,3 %), les entreprises se positionnent en amont sur des projets à livrer", souligne Yannis de Francesco, responsable de l'équipe Agence Grands Projets chez JLL, "à l'instar de Murex sur "Freedom", ou Publicis sur "Gambetta Village", pour les plus importantes", poursuit-il.

Le Croissant Ouest enregistre une baisse de ses commercialisations (-19 % en un an) et c'est le secteur de Péri-Défense qui concentre l'essentiel de l'activité (61 % des volumes). Ce marché, et notamment Nanterre jouit d'une position stratégique au plus près du quartier d'affaires de La Défense et le long de la ligne du RER A. Il bénéficie donc d'une très bonne accessibilité, d'immeubles neufs de dernière génération à des prix attractifs.

En 2018, les entreprises du secteur de l'industrie caracolent en tête - l'agro-alimentaire avec Danone, Sodiaal ou Nestlé, et le bâtiment avec Vinci ou SPIE - dominent toujours (35 % des volumes via 23 transactions). Suivent ensuite les sociétés des TIC (12 % des volumes et 11 transactions) dont Orange et Ubisoft, puis celles du juridique - conseil et de la finance (en moyenne 9,5 % des volumes).

Les services immobiliers comptent pour 9 % des volumes en 9 transactions, presque toutes aux mains d'opérateurs d'espaces de coworking (Wework, Spaces et Morning Coworking). Ces derniers ont d'ailleurs représenté un quart des transactions de plus de 5 000 m² dans Paris en 2018.

"Si le climat économique général nous pousse à conserver une analyse prudente pour 2019", commente JLL, "on retiendra que le niveau de demande exprimée par le marché se maintient à un bon niveau. Compte tenu du manque d'offre dans Paris, et plus particulièrement dans le QCA, nous devrions en 2019 observer un plus grand nombre de reports de la demande vers les marchés de première périphérie."


Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Manutan

Si la plupart des entreprises tire aujourdhui profit des donnees relatives leurs achats strategiques 79 admettent ne pas avoir de vision globale [...]

Sur le même sujet