En ce moment En ce moment

La FEEF demande un moratoire sur les hausses de tarifs des transports

Publié par le | Mis à jour le
La FEEF demande un moratoire sur les hausses de tarifs des transports
© Oleh - stock.adobe.com

La FEEF appelle les entreprises de transport et de logistique à mettre en place un moratoire dans les demandes de revalorisation conjoncturelle des tarifs liée à Covid-19 et "à faire preuve de responsabilité et de solidarité dans cette crise difficile pour tous les acteurs économiques".

Je m'abonne
  • Imprimer

La FEEF (Fédération des entreprises et entrepreneurs de France), qui représente les PME des territoires, fournisseurs alimentaires et non alimentaires de la distribution, demande un moratoire dans les demandes de revalorisation conjoncturelle des tarifs liée à Covid-19 et appelle les transporteurs "à faire preuve de responsabilité et de solidarité dans cette crise difficile pour tous les acteurs économiques".

La fédération a envoyé un courrier à Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, pour l' "alerter sur les annonces d'augmentation de tarif de plusieurs transporteurs dont nous a fait part la grande majorité de nos 1000 adhérents".

"Les hausses tarifaires demandées vont de 8,5% à 25% et sont souvent unilatérales (soit non négociables) et rétroactives. Comme vous le savez, tous les acteurs de la filière alimentaire sont impactés par la crise sanitaire dans leur fonctionnement, leur organisation et leurs charges. En particulier, les PME, qui doivent faire face à des difficultés de trésorerie et au rallongement des délais de paiement pouvant mettre en péril leur activité."

"Ces augmentations de tarif ne pourront donc que fragiliser davantage les PME françaises, poursuit la FEEF. Ainsi, il n'est pas admissible que les transporteurs, souvent en situation de quasi-monopole sur leur marché, prennent ce type de décision unilatérale et non contractuelle. Dans ce contexte, nous sollicitons votre action pour appeler les entreprises de transport et de logistique à un moratoire dans les demandes de revalorisation conjoncturelle des tarifs liée à Covid-19 et à faire preuve de responsabilité et de solidarité dans cette crise difficile pour tous les acteurs économiques."

Et de conclure: "Parallèlement, nous tenons à souligner notre soutien et gratitude aux collaborateurs de ces entreprises car ils sont un maillon indispensable au bon fonctionnement et à l'approvisionnement de la filière".

Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet