En ce moment En ce moment

[Avis d'expert] Achats et DSI : mieux collaborer pour réussir la transformation digitale

Publié par le - mis à jour à
[Avis d'expert] Achats et DSI : mieux collaborer pour réussir la transformation digitale
© Worawut - stock.adobe.com

Des divergences opposent régulièrement les DSI et le service achat, qui peuvent compliquer les recrutements de profils IT. Il est important que celles-ci soient surmontées pour ne pas compromettre la transformation digitale des entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les profils IT font aujourd'hui figure de coqueluches des entreprises. Ils sont en effet essentiels pour tirer profit des technologies émergentes et donc rester compétitif. Pourtant, leur recrutement par les entreprises peut-être entravé par des divergences de point de vue entre les DSI (directeurs des systèmes d'information) et les services achat ; les premiers recherchant les meilleurs profils et les seconds se concentrant davantage sur les coûts.

Des recrutements aux exigences divergentes

Les consultants IT sont aujourd'hui des profils très courtisés par les entreprises, qui ont compris l'intérêt stratégique qu'ils représentent. Dans un contexte de transformation digitale, leur expertise technologique de pointe constitue en effet un avantage compétitif sur la concurrence, dont il devient de plus en plus difficile de se passer. Le recrutement des nouveaux talents est généralement conduit par le service achat d'une entreprise, qui se charge d'identifier des prestataires IT sur des plateformes d'indépendants ou auprès d'ESN (entreprises de services du numérique).

Il s'agit là d'un point d'achoppement entre le service achat et les DSI des entreprises, car tous deux sont motivés par des impératifs différents. Les DSI cherchent avant tout des experts compétents et rapidement disponibles, pour conduire la transformation des systèmes et technologies utilisés par l'entreprise. Le service achat, en revanche, a pour but premier d'optimiser les coûts, sans toujours parvenir à prendre la mesure des besoins IT. C'est donc une position complexe que celle du service achat ; à cheval entre un rôle de contrôleur de gestion et de fournisseurs de ressources innovantes.

L'acheteur : un animateur de communauté

Si DSI et services achat agissent tous deux dans l'intérêt de l'entreprise, cette contradiction inhérente à leurs priorités peut être dommageable, en ralentissant la transformation digitale. Bien que fondée sur des problématiques concrètes de rentabilité, la logique de "cost-killer" des achats doit être révisée si l'entreprise veut rester innovante. Plus encore, c'est le rôle de l'acheteur qui doit être repensé, en devenant un véritable animateur de communauté pour ses clients internes, et non plus un simple contrôleur de coûts.

Cela passe par une meilleure compréhension des impératifs des autres secteurs de l'entreprise. Dans le cas des profils IT, par exemple, il serait ainsi judicieux d'intégrer les DSI au processus de recrutement. Ce n'est en effet qu'en travaillant ensemble que les DSI et les Achats parviendront à dépasser leurs différends en comprenant les priorités de l'autre service. Pour l'entreprise, le résultat ne peut être que le recrutement de meilleurs profils.

Faciliter le recrutement grâce aux experts indépendants

La tendance des entreprises est aujourd'hui à dépasser les silos pour favoriser la collaboration entre les équipes. Il s'agit d'une tendance louable, et face au développement de nouvelles formes de travail, il devient de plus en plus intéressant pour les services achat de collaborer avec des prestataires. Prendre en compte les besoins des DSI implique en effet de comprendre que ceux-ci travaillent généralement sous forme de projets, et ont donc besoin de recruter des indépendants, agiles, pour avancer plus rapidement.

Des plateformes d'intermédiations existent aujourd'hui, qui permettent de visualiser directement le profil des candidats et de sélectionner l'expert adéquat pour le secteur d'activité ou les besoins spécifiques d'une entreprise. Non seulement le recrutement de consultants IT est fondamental pour réussir la transformation digitale, mais leur implication insuffle de plus une culture de l'innovation et du dynamisme au sein de l'entreprise, qui profite à l'ensemble des secteurs.

Un changement d'approche ne peut se faire seul. Et instaurer davantage de collaborations entre les équipes DSI, achats et autres services implique de les doter d'outils transverses. Une transition s'impose, pour passer d'outils fermés à un écosystème ouvert, qui intègre les freelances et s'adapte ainsi aux nouveaux modes de travail en entreprise.

Par Vincent Huguet, CEO de Malt

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Vincent Huguet, Malt

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet