En ce moment En ce moment

Collectivités: comment aborder la dématérialisation en toute sécurité?

Publié par Sonia Puiatti le

Je m'abonne
  • Imprimer

Sensibiliser les agents

La sécurité doit se penser dès l'origine. Les collectivités doivent être capables de détecter les flux anormaux, par exemple vers des pays étrangers. De plus, toutes les données ne doivent pas être mises à disposition des citoyens. Et comme une donnée ne doit pas voyager pas dans la nature, il faut mettre en place des systèmes de messagerie inter-sécurisée. Les collectivités doivent aussi réfléchir à la mise en place de plateformes de formation pour tous les agents (référentiels MOOC). "Par exemple, un certificat RGS confié dans une clé USB à d'autres agents de la collectivité peut avoir une incidence sur la responsabilité pénale du propriétaire en cas de manquements, prévient Christophe Painset. La donnée est quelque chose de très matériel et elle va intéresser beaucoup de monde, c'est ce que les collectivités doivent comprendre".

Revoir les process d'appels d'offres

De nombreuses solutions sont à portée des collectivités. Pour les plus petites d'entre elles, les usines à sites (plusieurs sites sur un même serveur et avec le même CMS) en sont une. Mais la solution globale n'existe pas. Par contre, toutes doivent, au moment de lancer des appels d'offres, faire état du parc matériel, logiciel et data. Ceci permettra de l'orienter correctement, car les prestataires ont besoin de connaître la volumétrie des données à restaurer. Les collectivités doivent aussi prévoir les investissements à faire dans les années futures et anticiper les budgets à disposition des SI.

Et pour plus de sécurité?

  • une authentification forte pour les agents, certificat RGC et signature électronique
  • une gestion des organigrammes et des droits d'accès accordés à chaque agent
  • une messagerie collaborative sécurisée par appli en SaaS
  • un système de télétransmission vers les préfectures, DGFIP, État civil... avec un parapheur électronique et un document qui répond à standardisation
  • la gestion des RH avec des formations, des spécialistes de l'accompagnement au changement
  • l'utilisation de France Connect par les agents : ce portail qui authentifie les internautes et facilite leurs démarches avec l'administration pourrait faire remonter les informations essentielles aux élus, comme le nombre de demandes, celles qui ont été traitées... On peut imaginer un système d'information automatique de l'avancement de leur dossier, via un SMS par exemple, ou la création d'un coffre-fort électronique sécurisé pour que le citoyen y dépose ou récupère des documents.
"La "e-mairie" n'est pas très électoraliste, le citoyen ne voit pas les efforts fournis, mais elle peut devenir un véritable outil de communication et permettra d'être en conformité avec l'ensemble de la règlementation nationale et européenne" conclut Christophe Painset.

À lire aussi:

La dématérialisation a le vent en poupe

Dématérialisation : points de vigilance à l'aune des évolutions législatives à venir

[Dossier] Les achats face à la dématérialisation


Je m'abonne

Journaliste pour emarketing.fr, ecommercemag.fr et relationclientmag.fr, je suis toujours à la recherche d’idées marketing et retail fun et innovantes. [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet