En ce moment En ce moment

La région Auvergne-Rhône-Alpes s'engage pour la qualité de l'air

Publié par Théo Acquart le - mis à jour à
La région Auvergne-Rhône-Alpes s'engage pour la qualité de l'air

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui veut notamment devenir "le premier territoire à hydrogène en Europe", va investir lourdement sur les trois grands secteurs les plus polluants: le résidentiel, les transports/ l'industrie et enfin l'urbanisme et l'agriculture.

Je m'abonne
  • Imprimer

La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé, par l'intermédiaire de son président Laurent Wauquiez, s'engager durablement pour l'amélioration de la qualité de l'air. Dans ce cadre, a été inaugurée, le 14 février, une station de recharge hydrogène renouvelable d'une capacité de 50 véhicules par jour. Dans le même temps, le président de Région a signé une convention pour l'amélioration de la qualité de l'air.

L'objectif de Laurent Wauquiez est de faire de sa région "le premier territoire à hydrogène en Europe". Cette ambition passe par le projet "Zero Emission Valley", lancé en 2017, et qui est censé accélérer le déploiement de l'hydrogène et le développement de la mobilité zéro émission. L'objectif est de créer 20 stations de recharge hydrogène et de financer une flotte de 1 000 véhicules roulant à l'hydrogène.

La première station de recharge hydrogène, qui vient d'être inaugurée, produit 40 kg d'hydrogène par jour. Une production renouvelable puisque la station est alimentée en électricité à travers des énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique). Laurent Wauquiez estime que la station est "l'illustration même de ce que l'on peut faire de mieux en matière de préservation de l'environnement et d'amélioration de la qualité de l'air".

Un plan écologique à mettre en place

La Région va mettre en oeuvre son plan environnemental dans 9 zones prioritaires sur le territoire régional. Elle s'est engagée à investir 4 millions par zone pour combattre la pollution des trois grands secteurs polluants de la région, le résidentiel, les transports et l'industrie et enfin l'urbanisme et l'agriculture. La Région a ainsi annoncé l'adoption d'autres outils anti-pollution, déjà opérationnels, comme deux stations de recharge pour 15 vélos hydrogène, dont une est alimentée par une route solaire. De plus, la collectivité va convertir sa flotte de véhicules à une carburation décarbonée, mais aussi acquérir des bennes à ordures au gaz naturel et enfin renforcer sa flotte de vélos à l'hydrogène.

Je m'abonne
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet