En ce moment En ce moment

Pole emploi opte pour l'intermédiation afin d'accéder à l'écosystème des startups et des freelances du numérique

Publié par le - mis à jour à
Pole emploi opte pour l'intermédiation afin d'accéder à l'écosystème des startups et des freelances du numérique
© froxx - Fotolia

"C'est le premier marché d'intermédiation de très grande ampleur dans le public, qui va faire référence pour la diversité des expertises couvertes, la largeur de l'écosystème qu'il adresse et la palette de services qu'il comprend : portage commercial, portage salarial, sourcing, conseil, etc."

Je m'abonne
  • Imprimer

Le marché des services numériques est en pleine révolution, marquée par l'explosion de startups positionnées sur tous les nouveaux enjeux du numérique (data science, intelligence artificielle, blockchain, smart city...) et une très forte croissance du freelancing dans ce secteur. Les experts choisissent de plus en plus de travailler en indépendants, ou montent leur startup et il n'est pas toujours aisé, pour les grands comptes d'accéder facilement à cette population d'hyper-experts. L'intermédiation peut être une solution.

C'est en tout cas la solution pour laquelle a opté Pole Emploi qui a lancé le premier marché public d'intermédiation avec les PME, startups et experts indépendants du numérique. Marché qui a été remporté par Inop's, réseau composé de plus de 70 000 experts du numérique travaillant dans des PME/ startups ou en freelance. "Ce marché d'intermédiation est une première à trois niveaux", se réjouit Franck Chabert, directeur de la communication de Inop's. En premier lieu, parce que "Pour tous les acteurs du secteur public, c'est le premier marché d'intermédiation de très grande ampleur, qui va faire référence pour la diversité des expertises couvertes, la largeur de l'écosystème qu'il adresse et enfin la palette de services qu'il comprend : portage commercial, portage salarial, sourcing, conseil, veille, benchmarck...". Pour les freelances, "c'est le premier marché qui permet de travailler en direct avec une très grande institution public" et, pour les startups et les PME innovantes, "c'est le premier marché qui permet accéder à un liant contractuel le plus ouvert vers l'un des plus importants donneur d'ordre du secteur public."

Ces nouveaux marchés d'intermédiation à destination des startups et des freelances vont probablement se multiplier dans les prochaines années. Dans le privé, Inop's a déjà été retenu par Bouygues Télécom, début 2019, suivi par Engie. Pôle Emploi est le premier acteur du secteur public. Pour Franck Chabert, "ce type de marché devrait intéresser l'ensemble des acteurs du secteur public, notamment parce qu'il peut permettre aux collectivités locales de travailler avec l'écosystème local d'expertise numérique en évitant la passation de marchés publics toujours lourds à gérer."

Inop's

Crée en 2009, Inop's a construit le premier réseau d'hyper-experts du numérique regroupant plus de 750 PME et startups et 30 000 experts indépendants au sein de sa plateforme dédiée exclusivement à la communauté freelance. La mission qu'il s'est donné est de faire entrer ces hyper-experts dans les grands comptes du secteur privé et du secteur public pour accélérer leur transformation digitale. Big data, IA, dématérialisation, mobilité, digital workplace, smart city... Inop's est aujourd'hui positionné sur tous les grands enjeux de la révolution digitale. La société accompagne 26 grands comptes du secteur privé et plus de 250 acteurs du secteur public (ministères, collectivités, institutions...) sur l'ensemble du territoire à travers plus de 70 marchés-cadres et référencements.

Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet