En ce moment En ce moment

Dématérialisation des marchés publics : Et si nous allions plus loin ?

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Dématérialisation des marchés publics : Et si nous allions plus loin ?

Depuis le 1er octobre 2018 : tous les marchés publics >25K€ sont désormais dématérialisés. Alors, simple mise á niveau avec les pratiques du marché ou véritable révolution ? Aurelien Veillet, directeur associé chez Purchasing Partner et "agitateur de la Commande Publique", partage sa vision.

Je m'abonne
  • Imprimer

Annoncé dès 2016 via l'article 41 du décret 2016-360, et s'inscrivant dans le plan de transformation numérique de la Commande Publique adopté en 2017, après deux années de préparation et de communication, le "tout démat" est entré en vigueur depuis le 1er octobre. Tous les marchés publics dont le montant dépasse 25 000 € sont désormais dématérialisés. Présentée de la sorte, cette évolution des marchés publics pourrait passer pour une véritable révolution. " Une révolution ? N'exagérons rien ! réagit spontanément Aurélien Veillet. Même s'il s'agit effectivement d'un changement fort dans les pratiques, la dématérialisation est déjà bien ancrée dans le paysage économique français : depuis le début des années 2000 dans le secteur privé qui a été le premier à s'outiller, et depuis quelques années déjà par un certain nombre d'acteurs du secteur public ". Mais si l'élan est amorcé sur la dématérialisation, le champ des possibilités reste encore important voire inexploré.

Se contenter de répondre aux contraintes réglementaires : une vision court-termiste

Bien que le chantier de la dématérialisation soit familier dans le monde de l'entreprise, il apparaît encore trop souvent qu'en la matière, les entreprises cantonnent leurs efforts essentiellement au respect du cadre réglementaire, en optant pour un profil acheteur ou un outil d'aide à la rédaction des pièces du marché par exemple. " Cette approche, s'avère, il faut bien l'avouer, plutôt minimaliste lorsqu'on parle de professionnalisation des achats ", note l'expert. En fait, peu de projets intègrent une vision transversale de l'entité publique, et plus rares encore à s'inscrire dans un plan de transformation (digital ou organisationnel) de la fonction à moyen termes. " Nous en sommes encore bien souvent au stade de la sécurisation juridique des procédures plutôt qu'à la définition de nouvelles pratiques achats ", regrette Aurélien Veillet qui s'interroge notamment sur les attentes en matière de sourcing et de connaissance des fournisseurs, du suivi d'exécution et de consommation réelle des marchés ou encore de programmation anticipée et reporting consolidé ?

Saisir l'opportunité !

" Pourtant, plus qu'une contrainte de mise en conformité, il faut considérer le tout démat comme un véritable levier de transformation & de professionnalisation pour les achats publics ! affirme notre expert avec conviction. Et certains acteurs l'ont déjà compris ! ". On pense notamment aux grands EPIC, aux organismes étatiques, aux centrales d'achats publics, voire certaines collectivités et groupements hospitaliers, qui s'intéressent à toute ou partie de la chaine de valeur achats. " Il y a un réel intérêt á poursuivre cette dynamique " Un projet de mise en oeuvre d'une solution dématérialisée met inévitablement en exergue d'autres aspects en termes de pratiques, d'organisation et de gouvernance. Pour faire du tout démat une réelle opportunité, " il faut accepter d'y consacrer du temps, c'est donc l'occasion de revoir les pratiques, de réaliser un benchmark et capitaliser sur les retours d'expérience du marché ". D'autant que lors du dernier Forum Achats Publics organisé par le CNA, les participants se sont accordés sur la nécessité d'atteindre une plus grande agilité dans la passation des marchés. Parce qu'un outil est avant tout la retranscription d'une méthode, réfléchie, discutée et définie en amont par l'ensemble des parties prenantes, " il nous semble pertinent de s'inscrire dans une démarche dans le temps en définissant une feuille de route sur plusieurs années et en prenant en compte impérativement plusieurs dimensions : l'organisation, les pratiques & process, les ressources & compétences, et ensuite l'outillage ", recommande-il à titre de bonnes pratiques.

Construire une feuille de route globale sur le long terme

Le fait de dématérialiser des processus d'achats et d'approvisionnement pousse inévitablement à la réflexion et à la remise en question des pratiques existantes. " La véritable révolution n'est pas tant sur la dématérialisation, que sur le fait de se mettre en ordre de marche pour basculer d'une vision " marchés publics " vers une vision " achats publics ", explique Aurélien Veillet pour Purchasing Partner. En prenant des décisions fortes en termes de réorganisation, de gouvernance et de professionnalisation de la fonction, les entreprises s'inscrivent dans un cadre plus global de transformation progressive de la Commande Publique ".

Purchasing Partner

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet