Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Le défi des achats face à la compliance

Publié par Lisa Henry le - mis à jour à
Le défi des achats face à la compliance
© tashatuvango - Fotolia

La compliance prend de plus en plus de place dans la mission des directions achats. La norme doit être non seulement appliquée mais aussi respectée, afin de créer un fonction plus durable et responsable.

Je m'abonne
  • Imprimer

"La compliance n'est pas un engagement un peu vague, c'est un véritable système circulaire dans l'organisation de l'entreprise" a soulevé Bris Rocher, CEO d'Yves Rocher, à l'occasion des tables rondes d'ouvertures des universités des achats, "ce qui est important, c'est de mettre en place ce système de management." Après la mise en place de celui-ci, selon Marc Sauvage, directeur général adjoint aux achats de la région Île-de-France, la problématique principale de la compliance est la régularité : "La norme est facile à mettre en place, mais plus dure à respecter sur le long terme."

En plus de ce système circulaire, l'exigence avec soi-même serait, selon Bris Rocher, une clé fondamentale de la compliance. "Ce n'est pas simple, surtout lorsqu'on évolue sur un marché international, puisque les lois diffèrent d'un pays à un autre." Afin de pallier cette problématique, le CEO de la société de cosmétique estime qu'il faut s'imposer à un standard et mettre en place une démarche de globalisation. Il prend l'exemple de la Turquie, qui n'impose pas de réglementation très stricte, "pour répondre aux attentes du consommateur, nous nous alignons sur la loi française, plus stricte, plus responsable."

Pour la région Île-de-France, le sujet principal pour répondre aux exigences de compliance porte sur la lutte contre la corruption. Marc Sauvage a expliqué tenter de "mettre en place un écosystème vertueux afin de répondre aux attentes imposées par la norme." Pour cela, la région s'est engagée avec la certification ISO 37-1 à cartographier les risques et les processus afin de déterminer les points de faiblesse qui pourraient conduire à de la corruption. "Dans ce procédé, a commenté Marc Sauvage, les directions achats sont au premier plan, leur vigilance est primordiale dans la recherche de partenaires et fournisseurs."

Cette compliance couplée aux différentes crises de matières premières crée une forte tension sur les approvisionnements. Selon Marc Sauvage, pour accompagner les directions achats face à ces tensions, "il est important de multiplier le sourcing et être plus malin dans les appels d'offre récoltant de la donnée afin de l'utiliser de manière sécurisée." La crise sanitaire a elle aussi bousculé le marché, et "la sortie de crise chaotique nous fait faire face à une inflation soutenue et amenée à durer, commente Bris Rocher, pour pallier ce problème, nous devons massifier les volumes tout en restant agiles. Malheureusement cela finira par se traduire dans les prix."

Si les prix risquent de suivre l'inflation dans les mois à venir, Marc Sauvage a alerté sur la nécessité de se plier aux règles et aux normes, notamment en termes de RSE, malgré les risques de coûts supplémentaires : "Les investisseurs n'achèteront pas d'action aux entreprises non vertueuses."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande