Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Le comité de crise sur les délais de paiement, élargi aux tensions d'approvisionnements

Publié par le | Mis à jour le
Le comité de crise sur les délais de paiement, élargi aux tensions d'approvisionnements
© freshidea - Fotolia

Ce comité vise à "détecter les comportements anormaux d'acteurs économiques structurants, privés ou publics, susceptibles d'accroître significativement les tensions du marché" et "à traiter les situations critiques, en privilégiant le dialogue" et "en visant la recherche d'une solution équilibrée".

Je m'abonne
  • Imprimer

Dans un communiqué de presse envoyé ce jour aux rédactions, Bercy annonce la "mise en place d'un comité d'action sur les approvisionnement et les conditions de paiement"

"Dans le contexte des tensions sur les approvisionnements et en lien avec le plan d'accompagnement des entreprises annoncé le 13 décembre 2021, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, et François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, ont décidé d'élargir les missions du comité de crise sur les délais de paiement aux tensions d'approvisionnements", précise Bercy.

Co-animé par Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises et Frédéric Visnovsky, médiateur national du crédit, ce dispositif est co-construit avec les organisations interprofessionnelles (AFEP, CPME, MEDEF, U2P), les réseaux consulaires (CCI, CMA) ainsi que la DGCCRF. "L'ensemble des filières et les entreprises de toutes tailles étant touchées par les tensions, l'approche de ce dispositif sera transversale".

Le comité voit donc son champ d'action s'élargir aux tensions sur les approvisionnements (matières premières, composants électroniques, etc.) qui impactent actuellement de nombreux secteurs avec des délais de livraison allongés, des prix en hausse ou des ruptures d'approvisionnements. "Ce nouveau dispositif permet de capitaliser sur l'existant en mobilisant les schémas d'action qui ont fait leurs preuves en matière de pratiques de paiement et en s'appuyant sur une enceinte qui est considérée par les parties prenantes comme un lieu d'échanges pertinent."

Le comité d'action sur les approvisionnements et les conditions de paiement "permettra, en premier lieu, de détecter les comportements anormaux d'acteurs économiques structurants, privés ou publics, susceptibles d'accroître significativement les tensions du marché, par remontées d'informations, notamment des organisations professionnelles. Il traitera les situations critiques en toute confidentialité vis-à-vis des acteurs identifiés, en privilégiant le dialogue avec ces derniers et en visant la recherche d'une solution équilibrée. Enfin, "il valorisera les comportements solidaires et les bonnes pratiques, notamment en termes d'achats responsables."

Le comité d'action sur les approvisionnements et les conditions de paiement, ajoute Bercy, conduira ses travaux en étroite coordination avec les filières concernées, notamment via France Industrie et les acteurs du BTP. "Face aux tensions sur les approvisionnements, les remontées d'informations des organisations professionnelles et des acteurs de terrain, comme les CCI et les CMA, sont primordiales pour détecter les signaux faibles et proposer des schémas de réponses adaptés aux dysfonctionnements les plus critiques", a souligné Agnès Pannier-Runacher.

Le comité s'inscrira donc en complément des dispositifs précédemment lancés, en particulier, le comité de crise mis en place en juin 2021 pour accompagner les entreprises du bâtiment et des travaux publics, et des médiations de filières animées par le Médiateur des entreprises.

"Ce comité d'action, mis en place dans le cadre du plan d'accompagnement des entreprises affectées par les tensions d'approvisionnement, est un des outils clés pour soutenir les filières les plus pénalisées", a commenté Bruno Le Maire. "Ces tensions, liées à un contexte de reprise économique forte, peuvent être accentuées par le comportement anormal de certains acteurs. Le comité d'action me tiendra donc régulièrement informé du déroulement des travaux et des cas difficiles identifiés. Je compte sur la mobilisation de tous pour faire preuve de solidarité au sein des filières."

Et François Villeroy de Galhau de rappeler que "Les difficultés d'approvisionnement comme les retards de paiement peuvent créer des tensions sur les trésoreries des entreprises. L'élargissement du champ d'action du comité de crise sur les délais de paiement est une réponse appropriée pour mobiliser l'ensemble des acteurs. À cet égard, je rappelle que la Banque de France va prendre en compte les comportements de paiement dans sa cotation des grandes entreprises et principales ETI."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande