En ce moment En ce moment

Robotiser 80% du eProcurement de l’entreprise : utopie ou quête légitime?

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

À l’occasion du Salon Solutions qui s’est déroulé les 1, 2 et 3 octobre à Paris, Julien Nadaud, Chief Product Officer chez Determine s’est exprimé sur le sujet suivant: Robotiser 80% du eProcurement de l’entreprise : utopie ou quête légitime?

Je m'abonne
  • Imprimer

Les éditeurs de logiciels Achats investissent dans la recherche et le développement pour proposer des solutions toujours plus innovantes. N’en déplaise aux entreprises qui placent le digital au coeur de leur stratégie et qui souhaitent automatiser leurs processus Achats. Mais nombreuses encore sont celles qui ne parviennent pas à faire décoller leur transformation digitale.
À l’occasion du Salon Solutions qui s’est déroulé les 1, 2 et 3 octobre à Paris, Julien Nadaud, Chief Product Officer chez Determine s’est exprimé sur le sujet. Robotiser 80% du eProcurement de l’entreprise : utopie ou quête légitime?

La-courbe-de-maturite-Une-pyramide-de-valeur-en-4-etapes-Blog-Banner

Robotiser 80% du eProcurement : cas concret

“De grands progrès ont été faits depuis 20 ans. Si une entreprise utilise 100% des capacités d’une suite procure-to-pay moderne, elle peut automatiser environ 80% du processus de la gestion des dépenses, comprenant la partie gestion de factures et des paiements. Mais peu d’entreprises utilisent pleinement les possibilités de ces suites et il reste beaucoup à accomplir pour rendre la majorité des transactions complètement automatisées.
Ce qu’il reste désormais à automatiser est beaucoup plus complexe, car dépendant du jugement et de l’expertise en particulier des acheteurs:

  • Un grand pas est en train d’être franchi dans la gestion des fournisseurs avec la possibilité d’automatiser le référencement, l’évaluation et la validation des fournisseurs.
  • En ce qui concerne les achats stratégiques ou bien les achats exceptionnels, l’humain est encore au cœur du processus, mais on peut déjà dire que l’intelligence artificielle permet de proposer les meilleurs choix (choix du fournisseur, des produits, analyse des prix).

L’un de nos clients, leader de l’industrie musicale, a dû s’adapter à la digitalisation de la musique et à la transformation rapide de son modèle économique en automatisant entièrement son processus de dépenses. Ce client gère presque 400 000 fournisseurs et des millions de transactions (souvent de petits montants). La solution procure-to-pay de Determine englobe la robotisation de tout le processus, comprenant également la gestion de projets, de budget et financière. Nous sommes aujourd’hui dans des projets d’optimisation des paiements, d’automatisation plus poussée de gestion des fournisseurs et d’utilisation de l’IA pour complètement dématérialiser les flux factures sans dépendre de saisies manuelles, avec une gestion financière et cash flow mise à jour quotidiennement. Maintenant, les achats stratégiques sont moins nombreux et très peu automatisés.

Robot or not robot?

Il reste le pas à franchir de laisser la machine prendre les décisions et négocier, ce qui est possible mais difficile du fait du niveau de digitalisation des fournisseurs qui souhaitent garder la main sur la gestion de la relation client/fournisseur. Robotiser n’est donc pas une utopie, car techniquement c’est tout à fait possible, mais cela va prendre beaucoup de temps du fait de l’adaptation nécessaire des organisations.”

Vous souhaitez faire décoller la transformation digitale de votre organisation? Demandez à nos experts une démo de la Plateforme Cloud Source-to-Pay!

Je m'abonne

Autres articles proposés