En ce moment En ce moment

Les multiples facettes de la performance Achats

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

S’il est clair que l’importance et l’influence du service achats prennent de l’ampleur dans tous les secteurs, il faut savoir si ses indicateurs, telles que la maîtrise des dépenses, sont véritablement représentatives de la performance Achats attendue.

Je m'abonne
  • Imprimer

Dans cet article, le troisième de notre série en quatre parties consacrée à la publication du rapport CPO Rising 2018: The Age of Intelligence, Kelly Barner de Buyers Meeting Point se penche sur la multitude de facettes des performances Achats. S’il est clair que l’importance et l’influence du service achats prennent de l’ampleur dans tous les secteurs, il faut savoir si ses métriques, telles que la maîtrise des dépenses, sont véritablement représentatives de la performance Achats attendue.

La maîtrise des dépenses est-elle passée de mode ?

Cette année, dans le rapport CPO Rising 2018: The Age of Intelligence, le chapitre sur la performances Achats se conclut par une réflexion intéressante des auteurs. Ces derniers évoquent le rôle que la maîtrise des dépenses a joué dans la perception et l’évaluation de la maturité du service achats. Les analystes d’Ardent Partners ont placé la maîtrise des dépenses au cœur de leurs modèles et de l’évaluation des meilleures pratiques achats, considérant qu’il s’agissait d’une « métrique comparative pertinente, pouvant être uniformément appliquée aux services achats, indépendamment de leur taille, de leur secteur d’activité ou de leur région. »
L’utilisation du passé veut tout dire. Aujourd’hui, il faut déterminer si la maîtrise des dépenses reste un indicateur de performance pertinent, qui reflète les contributions financières, l’efficacité stratégique et les priorités opérationnelles du service achats.

Les indicateurs de performance Achats reflètent-ils la réalité ?

Soyons clairs, ni moi, ni nos partenaires d’Ardent Partners (d’après ce qu’il ressort des nombreux indicateurs inclus dans leur rapport annuel) ne laissons entendre que la maîtrise des dépenses a été la seule métrique globale pour évaluer la réussite du service achats, loin de là. Le cadre comparatif d’Ardent Partners comprend également des indicateurs tels que les économies (évidemment), la conformité des contrats, l’intégration digitale des fournisseurs et le pourcentage de dépenses ajustables faisant l’objet d’un sourcing stratégique.

Indicateurs de Performance des Services Achats en 2018

Dans le même temps, la maîtrise des dépenses ne nous indique pas uniquement le volume de dépenses sur lequel le service achats a eu un impact. En effet, elle révèle l’incidence de la taille du service achats par rapport à l’entreprise (capacité) et l’utilisation d’outils digitaux (automatisation). Elle reflète aussi notre capacité à gérer la complexité et l’imprévisibilité de la chaîne d’approvisionnement (connaissance des catégories) et l’accessibilité des données, indépendamment de la catégorie, du fournisseur, de la responsabilité fonctionnelle ou de la catégorisation directe/indirecte (influence).

Au vu des résultats du cadre d’évaluation de la maturité des Achats d’Ardent Partners (représenté ci-dessus) et des informations recueillies dans le cadre de l’enquête annuelle (ci-dessous), nous interprétons cette évolution comme une orientation plus stratégique des Achats.
Cette année, le pourcentage moyen de dépenses sous contrôle dans les entreprises est resté stable. De 2017 à 2018, il n’a progressé que de 1 % pour atteindre 62,1 %. Dans les entreprises les plus matures, la proportion de dépenses gérées grimpe à 92 %, laissant les autres organisations loin derrière, avec 55,2 %.
Les taux de dépenses sous contrôle semblent également avoir un effet corollaire sur les économies, aussi bien réelles que prévues. En 2017, les services achats les plus matures ont réalisé 7,1 % d’économies. Pourtant, leur objectif pour 2018 n’est que de 5,8 %. Les autres entreprises ont enregistré 5,6 % d’économies en 2017 et pensent s’approcher des 6,1 % d’économies en 2018.

Est-il temps de changer les règles du jeu ?

Il est très peu probable que les équipes achats suffisamment matures pour maîtriser 92 % de leurs dépenses aient estimé ne pas avoir besoin de faire autant d’efforts cette année. L’ordre de leurs priorités doit donc avoir changé. Toutes les personnes qui suivent la performance Achats (analystes d’Ardent Partners, leaders d’opinion ou directions financières et achats) ont pour défi de trouver comment mesurer la performance autrement que par la simple mesure des dépenses sous contrôle.

Un mandat visant à mettre l’accent sur des efforts stratégiques, axés sur la valeur, ne donne pas tous les droits pour évaluer quantitativement la performance du service achats. Dans le même temps, les dépenses de l’entreprise ne sont pas statiques. De fait, les dépenses gérées moyennes peuvent sembler s’être stabilisées (il s’agit d’un objectif de moindre importance, comme le montre le rapport CPO Rising 2018), car les dépenses de l’entreprise ont évolué. Par exemple, les ressources humaines tirent profit de la « gig economy » et les opérationnels adoptent de plus en plus la virtualisation. Cela signifie que les dépenses adressables sont un concept en évolution, qui doit être réévalué tout comme la maîtrise des dépenses.

Le service achats doit donc se pencher sur ces nouveaux paradigmes liés aux dépenses, en même temps qu’il établit de nouveaux indicateurs de la performance Achats.

Vous souhaitez suivre la performance de votre service Achats ? Appuyez-vous sur des solutions unifiées telles que celles proposées par Determine.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Par elonoore Determine

Decouvrez comment la gestion collaborative des contrats renforce le role des achats dans amelioration de la conformite et la reduction des risques [...]

Autres articles proposés

Stratégie achats
Determine

Par Determine via Marketme

Procure-to-Pay, Purchase-to-Pay, P2P, e-Achats… Quel que soit son nom, on désigne par ces termes un ensemble d’activités coordonnées et intégrées [...]