En ce moment En ce moment

Le point enviable : ou comment booster la volonté de se dépasser

Publié par le - mis à jour à
Le point enviable : ou comment booster la volonté de se dépasser
© peshkov - stock.adobe.com

Mieux vaut inciter ses collaborateurs à doper leurs talents, plutôt que de colmater leurs faiblesses. Sauf à identifier le point qui leur manque et qu'ils envient chez autrui. Explications de Nicolas Dugay, directeur associé de Booster Academy.

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est un réflexe ! Les parents se focalisent sur les mauvaises notes de leurs enfants, les managers relèvent les lacunes de leurs coéquipiers, les stagiaires demandent à travailler sur leurs failles... La plupart d'entre nous sommes obnubilés par une approche corrective de nos imperfections. Or, ce n'est pas la plus efficiente pour s'améliorer. Démonstration.

L'excellence à moindre effort : les points forts

Exploiter ce qu'on sait déjà faire le mieux, et qu'on aime le mieux - aptitudes naturelles ou savoir-faire acquis - permet d'atteindre plus vite l'excellence. Et cela s'avère plus gratifiant que de s'escrimer à travailler ses points faibles pour, de surcroît, des résultats souvent décevants. L'équation du succès pourrait donc se résumer à : compétences x temps investi = performance.

Par exemple, vous avez un niveau de compétences en anglais de 2 sur 5, et sur une échelle de temps de 1 à 5, vous consacrez 5 unités de temps à l'anglais, votre performance s'établira à 2 x 5 = 10. En revanche, si votre niveau de compétences est de 4 sur 5 en espagnol et que vous consacrez les mêmes 5 unités de temps à cette langue, votre niveau de performance sera de 4 x 5 = 20. Soit le double du cas précédent, avec davantage de plaisir et surtout moins d'efforts. Un manager aura donc à coeur de développer chez chacun de ses collaborateurs les points qui font leur force.

Le gain de progrès rapide : le point faible " enviable "

C'est la compétence que nous avons tous un jour ou l'autre, admirée chez des amis ou collègues et qu'on aimerait avoir. L'idée n'est pas de jalouser ou de copier ceux-là, mais de mettre à profit cette attirance/appétence pour assimiler ce point remarquable. La motivation étant la base de l'apprentissage, l'individu y parviendra d'autant plus facilement. Tout manager devrait donc poser cette question à chacun des membres de son équipe : " Quel point fort observes-tu chez d'autres et que tu aimerais-tu acquérir ? " Pour obtenir une réponse, le lien managérial doit être sincère, responsable et adulte. Une réponse du type " J'adore la façon dont X prend la parole en public ou j'adore les synthèses écrites de Y " permet de choisir un point d'amélioration réellement motivant pour le collaborateur.

La condition : une mise en oeuvre concertée

Pas question de dire à son n-1, " Tu devrais faire comme X ". Le manager adoptera une relation inversée, où son collaborateur va exprimer les points forts à étayer et le point enviable qu'il aimerait acquérir. La différence est ce volontarisme, qui est source de motivation et de satisfaction. Il s'agit ensuite de co-construire ensemble un plan d'action adapté, avec des objectifs de progression (et non de résultats), ce qui démultipliera l'engagement et l'application de l'intéressé pour se grandir.

Pour en savoir plus

Nicolas Dugay est un expert en préparation mentale et performance commerciale pour Booster Academy, auteur de nombreux livres sur le sujet.

Je m'abonne

Nicolas Dugay, Booster Academy

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par elonoore Determine

Decouvrez comment la gestion collaborative des contrats renforce le role des achats dans amelioration de la conformite et la reduction des risques [...]

Sur le même sujet

RH

Par Céline Tridon

La période des festivités terminée, le printemps qui semble encore loin... Pour beaucoup, janvier et février sont synonymes de morosité. Petite [...]