En ce moment En ce moment

UE: Reach oblige les PME de la chimie à évoluer

Publié par ANNE FALGOUX le

Le règlement européen Reach, qui impose l'enregistrement, l'évaluation et l'autorisation des substances chimiques, a amorcé le 1er juin sa phase opérationnelle, qui s'achèvera fin mai 2018.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le règlement européen Reach, qui impose l'enregistrement, l'évaluation et l'autorisation des substances chimiques, a amorcé le 1er juin sa phase opérationnelle, qui s'achèvera fin mai 2018. Producteurs et importateurs de ces matières premières au sein de l'Union européenne sont invités à les pré-enregistrer auprès de l'European Chemicals Agency (Echa) à Helsinki, au plus tard le 1er décembre prochain. Près de 30 000 substances, dont le volume annuel est supérieur à une tonne, vont ainsi être passées au crible: connaître leurs propriétés physico-chimiques, toxicologiques et éco-toxicologiques permettra d'en maîtriser les dangers intrinsèques et les risques liés à leur usage. Environ 2 000 substances, qualifiées d'extrêmement préoccupantes comme les CMR 1 & 2 (cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction), les PBT (persistantes, bioaccumulables et toxiques) et les vPvB (très persistantes et très bioaccumulables), feront l'objet d'une procédure d'autorisation ou d'interdiction. Pour obtenir une autorisation, les chefs d'entreprise devront démontrer que les risques associés à l'utilisation de la substance sont valablement maîtrisés ou, dans le cas contraire, que les avantages socio-économiques l'emportent sur les risques et qu'aucune solution de substitution n'est envisageable.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

RH

Par Agnes Menso, coach

Bien souvent, on les redoute car elles nous submergent. Bien souvent, on veut les "mettre sous cloche" pour ne plus avoir à les subir. L'émotion [...]