En ce moment En ce moment

Les solutions e-achats en mode SaaS : une véritable rupture dans l'offre auprès des Directions Achats (1) ?

Publié par ALAIN ALLEAUME le

Le métier de l'acheteur consiste à anticiper l'offre du marché fournisseurs, à en comprendre les évolutions et à savoir bien caractériser, sur chaque segment de marché fournisseurs(éditeurs, SSII, hébergeurs,...) quelle est la valeur que l'on achète. L'offre Saas qui se développe actuellement vient faire bouger les lignes de manière significative.

  • Imprimer

Concernant cette nouvelle offre SaaS (Software as a Service) un acheteur de logiciel aguerri expliquera tout d’abord que les grands acteurs du marché font une fois de plus une opération de marketing pour séduire de nouvelles cibles, en particulier les PME/PMI.

Mais si on en croit Louis Naugés, expert reconnu avec des prises de position indépendantes, il s’agit bel et bien d’une révolution, qu’il nomme révolution industrielle informatique, dans laquelle on peut englober plus largement l’offre Cloud Computing.

Cependant ce type d’offre n’est pas nouvelle ! Au début des années 2000 dans la mouvance des places de marché des solutions de e-achats ont été proposées aux Directions Achats en mode hébergé à l’extérieur de l’entreprise, citons par exemple Synerdeal, devenu depuis Synertrade, ou bien Hubwoo. Dans le domaine du CRM, Salesforce a lancé son offre sur le marché à peu près à la même époque, dans le même mode de commercialisation avec une tarification à l’usage. On parlait alors de mode ASP pour Application Service Provider, traduit en français par FAH pour Fournisseur d’Applications Hébergées.

Il y a néanmoins une clarification à apporter sur la différenciation entre l’offre ASP et l’offre SaaS afin de répondre précisément à la question que tout acheteur est à même de se poser à savoir : qu’est ce que j’achète et quels sont les engagements et obligations respectifs du vendeur et de l’acheteur ?

La différenciation majeure, qui conditionne toute la stratégie d’acquisition pour l’entreprise acheteuse, est que l’offre ASP au sens strict est un moyen d’une part de transformer un contrat d’achat de licence en contrat de location avec une notion de droit d’usage, et d’autre part d’externaliser l’hébergement et le support utilisateur à un prestataire sachant que c’est l’éditeur qui porte le contrat de service, en sous traitant généralement la prestation technique auprès d’un hébergeur. Avantages : le client lisse ses coûts sur plusieurs années, avec une offre de service évolutive assortie d’une clause de réversibilité, ce qui est de nature à limiter les risques. Ajouté à cela que la DSI est beaucoup moins sollicitée du fait qu’elle n’a pas à assurer le maintien en condition opérationnelle, et notamment le support utilisateur.

Aujourd’hui la quasi-totalité des éditeurs de solutions, en particulier dans le domaine du e-achats qui intéresse directement les Directions achats utilisatrices, proposent les deux modes, soit acquisition soit location, avec un point d’équilibre financier généralement situé entre 4 et 5 ans.

La caractéristique principale de l’offre SaaS, tient dans le fait que l’éditeur ne maintient plus qu’une seule version de sa solution sur une plateforme dite multi tenants, où chaque application client est hébergée, avec son paramétrage et ses données propres, sur une partition de serveur sécurisée réputée étanche vis-à-vis des données des autres clients.

Mais qu’apporte réellement cette nouvelle offre SaaS ? Est-elle éligible en toutes occasions ? La maturité tant au niveau de l’offre que de la demande est elle bien là ? Concernant les besoins métiers des Directions achats assiste t on à une évolution majeure dans la mise en œuvre des projets de Système d’Information Achats ?

<p>&nbsp;</p> <p>Alain Alleaume est dipl&ocirc;m&eacute; de l''&Eacute;cole Centrale Paris. Depuis 1980, il [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet