En ce moment En ce moment

Infographie Les entreprises désarmées face aux cyberattaques

Publié par Jérôme Pouponnot le

Dans le cadre d'un enquête réalisée par The Economist pour le compte d'Arbor Networks, intitulée "Cyberincident response: Are business leaders ready ?", des responsables d'entreprises mondiales se sont exprimés sur l'état de préparation de leur société face aux cyberattaques. Un constat alarmant.

  • Imprimer

Le chiffre donne des frissons : 75% des sociétés interrogées ont eu à déplorer un incident significatif durant les deux dernières années. Face à cette réalité, autant être préparé. L'objectif d'Arbor Networks est donc clair : il s'agit d'avoir une vision claire du degré de préparation et de réaction des entreprises en cas d'attaque de leur SI. Ainsi, plus de 60% des entreprises interrogées possèdent un plan à suivre avec une équipe dédiée pour répondre aux incidents. " A contrario, 40% des entreprises n'ont rien prévu en cas d'attaque majeure de leur SI, ce qui peut paraître alarmant ", concède Eric Michonnet, directeur Europe du Sud d'Arbor Networks. Il convient de souligner que deux types "d'armure" sont disponibles pour lutter contre les attaques. Il y a celle qui relève de la cybersécurité où des outils logiciels (firewall, outil d'analyse de paquets IPS, etc.) sont installés pour traiter les attaques. Et celle qui relève de la cyberdéfense : il s'agit d'une couche technologique supplémentaire pour renforcer la première (traitement du signal d'un réseau local, traçage d'une attaque, etc.), apportée par des prestataires extérieurs. " Nous avons observé que les entreprises qui ont su mettre en place ces deux couches, sont bien mieux armées pour réagir en cas d'attaques majeures ", affirme Eric Michonnet.

Des entreprises non informées et non préparées

A la question comment les entreprises sont-elles préparées pour lutter contre les menaces, seuls 17 % des responsables interrogés se sentent suffisamment prêtes à affronter une cyberattaque. Inquiétant. Ce qui est encore moins rassurant c'est que plus de 70 % des entreprises ne savent pas si elles sont préparées pour affronter un incident, et la moitié n'ont pas idée de l'impact des attaques lorsqu'elles arrivent. Bref, les DSI ont du pain sur la planche.

Méthodologie

Les interviews ont été réalisées en novembre 2013 sur un panel de 360 entreprises (31% en Amérique du Nord, 36% en Europe et 21% en Asie Pacifique) considérées comme des leaders sur leur industrie. 48 % des entreprises sont considérées comme des grands comptes.
Jérôme Pouponnot

Jérôme Pouponnot

Journaliste

Journaliste dans la presse professionnelle depuis 1999, j’ai exercé dans l’univers de la relation client et du marketing direct jusqu’en 2012. Rattaché [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet