Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Dossier[Tribune] L'e-achat, un marché tiré par l'essor du digital

Publié par Sonia Puiatti le

3 - Les dernières évolutions : un marché qui continue d'être innovant

Grâce à une demande croissante en équipement des organisations, de nouveaux modèles se déploient : Business Networks, approche Platform as a Service... Le mouvement de concentration du marché se poursuit, tout comme les opérations marquantes de grands éditeurs, qui lorgnent vers l'IA.

  • Imprimer

Après cette première vague de restructurations, et malgré un léger ralentissement de la croissance en 2015, le marché de l'e-achat a retrouvé une dynamique remarquable au cours des deux dernières années. Les éditeurs profitent à la fois des besoins de renouvellement et d'enrichissement des systèmes existants, mais aussi, et surtout, d'une demande croissante en équipement des organisations. En la matière, les entreprises de taille intermédiaire et les organismes du secteur public, hôpitaux en tête, constituent un vivier considérable. Cette nouvelle clientèle a non seulement pris la mesure des enjeux, en termes de maîtrise de leurs dépenses et de sécurisation des opérations, mais s'est surtout dotée d'organisations achats matures, conscientes de l'importance de disposer de solutions informatiques performantes et à même de faciliter la mise en oeuvre des bonnes pratiques requises pour faire face à ces enjeux.

En complément, les nouvelles technologies et modèles économiques associés facilitent l'acquisition de ces solutions. Le modèle SaaS/Cloud en particulier réduit fortement les investissements requis pour la mise en oeuvre et le déploiement de la solution, et la modularité des solutions logicielles permet une montée en puissance progressive, par palier ou par segment d'utilisateurs. De leur côté, les plates-formes d'intermédiation B2B (ou Business networks) apportent un environnement transactionnel et d'échange standardisé et structuré d'informations, pouvant couvrir l'ensemble des opérations de sourcing, d'e-procurement et l'échange sécurisé des informations transactionnelles entre les différents partenaires.

L'avènement des Paas

Plus récentes, les approches PaaS (Platform as a Service), comme annoncées par Tradeshift, Determine et SAP Ariba proposent, à l'instar de Salesforce dans le domaine des ventes, l'ouverture et l'interopérabilité de la plate-forme pour permettre une utilisation croisée de leurs services. Il s'agit pour eux d'accueillir des applications tierces ou, à l'inverse, de rendre leurs services accessibles via d'autres solutions. Les efforts des éditeurs en matière d'interfaçage avec les autres systèmes, notamment ERP et sources externes de données (financières, RSE, etc.), simplifiant l'accès à l'information et la collaboration entre toutes les parties prenantes du processus achat, favorisent également l'extension du marché.

Dans ce contexte, le mouvement de concentration s'est poursuivi, d'abord à travers un bras de fer à distance entre Basware et BravoSolution. Au printemps 2016, l'éditeur finlandais a annoncé l'acquisition de Verian, à la fois pour compléter son offre procure-to-pay en ajoutant des fonctionnalités e-achats, et pour renforcer sa présence aux États-Unis. Du coup, BravoSolution, qui avait mis fin à son partenariat avec Basware en 2015 et choisi par la suite d'intégrer la technologie de Verian, a été amené à revoir sa stratégie. Et à se rabattre sur une autre cible, pour finalement absorber Puridiom.

La ruée vers l'IA

Deux autres opérations ont marqué le marché de l'e-achat, au début et mi 2017. Tradeshift s'est d'abord rapproché de Capgemini, pour acquérir l'IBX Business Network. La seconde opération a vu SAP Ariba s'allier à IBM, avec comme objectif de proposer "des solutions e-achats cognitives couvrant l'ensemble de la chaîne source-to-settle". À travers cette alliance, IBM travaillera surtout avec SAP pour migrer ses clients actuels et à venir, y compris ceux exploitant la solution e-achat Emptoris rachetée fin 2011, vers Ariba. Pendant ce temps, Coupa n'a cessé de grossir, mettant successivement la main sur Contractually, Trade Extensions, Riskoby, TripActions et tout récemment la start-up Deep Relevance spécialisée dans l'intelligence artificielle.

Enfin, Proactis a finalisé cet été le rachat de Perfect Commerce. Ce rapprochement faisant suite au rachat de Hubwoo par Perfect Commerce, permettra au nouvel ensemble d'offrir une solution complète source-to-pay adossée à un business network important, tant sur le plan fonctionnel qu'en nombre de partenaires connectés. Dans cette mouvance, SAP Ariba reste un applicatif stratégique de l'éditeur allemand et profite d'investissements massifs en termes tant d'intégration avec SAP ECC et S4/Hana, native et complète, que d'enrichissement fonctionnel et d'optimisation ergonomique de la suite S2P.


Journaliste pour emarketing.fr, ecommercemag.fr et relationclientmag.fr, je suis toujours à la recherche d’idées marketing et retail fun et innovantes. [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet