En ce moment En ce moment

Les nouvelles technologies transforment les achats

Publié par le | Mis à jour le
Les nouvelles technologies transforment les achats
© ra2studio

L'édition 2018 de l'étude Deloitte Global Outsourcing Survey met en exergue l'émergence de nouvelles formes d'externalisation, comme le cloud et l'automatisation. Ces nouveaux modèles technologiques transforment les entreprises dans leur ensemble et les achats plus particulièrement.

Je m'abonne
  • Imprimer

S'il est un mot à retenir de The Deloitte Global Outsourcing Survey 2018, c'est le terme de "disruptif". Il y est cité plus de 20 fois au cours de l'étude. Un choix qui n'est pas un fait du hasard : les 521 dirigeants interrogés pour cette étude l'ont eux aussi beaucoup employé, d'après Philippe Rassek, associé Deloitte en charge de l'externalisation : "Les organisations recherchent des solutions efficientes et agiles, capables de s'adapter à leurs problématiques et à leurs évolutions", explique-t-il.

Cloud et automatisation

Les entreprises optent donc de plus en plus pour des nouvelles technologies de type cloud et automatisation, qui leur permettent cette agilité. 84% des répondants disent avoir entamé des discussions, mené des projets pilotes ou encore mis en oeuvre du moins certaines solutions innovantes.

La grande majorité des organisations (93%) envisagent d'adopter ou adoptent des solutions cloud et 72% envisagent d'adopter ou adoptent des solutions RPA.

Achats plus matures

Mais acheter ces nouvelles technologies "disruptives" exige d'acheter autrement. Les dirigeants interrogés sont conscients que les achats doivent évoluer. "Les achats sont très matures et très impliqués dans le processus. Ils n'hésitent pas, également, à favoriser le mieux disant au moins disant et à payer pour des technologies plus performantes", constate Philippe Rassek.

L'étude de Deloitte relève ainsi que le processus de sélection évolue : les dirigeants disent consacrer plus de temps aux appels d'offres ou à la sélection des prestataires de services (42%) et davantage recourir à un processus d'appel d'offres (39%). Les achats gagnent effectivement en maturité.

Autre évolution, pointée par Philippe Rassek : "Les dirigeants n'hésitent plus à acheter des prestations d'accompagnement du changement, pour s'assurer que la transformation numérique est bien suivie en interne".

Valeur ajoutée à chaque étape de l'externalisation

Surtout, un des principaux enseignements de l'étude de Deloitte est la prise de conscience de la valeur ajoutée que peut apporter l'externalisation : l'objectif n'est plus de réduire les coûts mais de collaborer avec des partenaires pour innover, transformer, stimuler sa croissance et déstabiliser ses concurrents.

De nouvelles capacités doivent donc émerger pour bien acheter. Les achats ne doivent plus se limiter à négocier les prix mais doivent apporter de la valeur ajoutée à chaque étape de l'externalisation: choix des prestataires, négociation de contrats flexibles, mise en place d'un programme de gouvernance solide, gestion de la cyber-sécurité, traitement des questions de réglementation ou encore mise en place d'une intégration rigoureuse des services.


Méthodologie

Pour réaliser cette étude, Deloitte a interviewé 521 dirigeants d'organisations de toutes tailles, présentes sur le continent américain, en Europe et en Asie. Ces dirigeants appartiennent à plus de 25 secteurs dans six industries.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

IT / Digital

Par La rédaction

Eh oui, trente ans que le Web a été créé par Tim Berners-Lee. 10 questions pour tester vos connaissances sur ce sujet. C'est ludique et drôle [...]