En ce moment En ce moment

Des applis pour un travail de plus en plus collaboratif

Publié par le - mis à jour à
Des applis pour un travail de plus en plus collaboratif

Le digital ne cesse de bousculer l'environnement de travail. À ce titre, de nouvelles applis et outils collaboratifs ont émergé, à l'exemple de Klaxoon ou Slack, qui ont repris les codes B to C pour révolutionner le quotidien des collaborateurs en entreprise.

Je m'abonne
  • Imprimer

Quels sont les outils d'un environnement de travail numérique idéal ? "Pour un bon environnement de travail numérique, il faut permettre la mobilité avec des outils pour se déplacer (ordinateur et téléphone portable), mais aussi avoir un outil de communication interne et des outils collaboratifs pour co-créer", explique Sandra Garcia, consultante en recherche appliquée chez Steelcase, société spécialisée dans les solutions d'environnement de travail. C'est un fait, le travail devient de plus en plus collaboratif et les nouvelles technologies doivent suivre cette mutation dans l'organisation du travail. C'est notamment que ce propose Teams, l'application de Microsoft qui permet de créer, partager et collaborer en équipe à partir d'un ordinateur, d'une tablette ou d'un téléphone portable. Mais d'autres applis ont depuis vu le jour.

Slack et Klaxoon : des outils collaboratifs 4.0

Ainsi, selon le JDN, Klaxoon serait "l'app française de teamwork utilisée par 90 % du Cac 40" , avec des entreprises comme EDF, L'Oréal ou Orange. Créée en 2009, Klaxoon, start-up rennaise, présente une application collaborative du même nom, dite de teamwork, centrée sur l'orchestration de réunions. "L'approche de Klaxoon consiste à aborder les entreprises au niveau des équipes via un espace digital pour gérer le cycle de vie des réunions, y compris l'orchestration ensuite des décisions prises. Ce qui contribue in fine à faire de son outil une plateforme collaborative, voire un réseau social interne", commente Arnaud Rayrole, directeur général et co-fondateur du cabinet de conseil français Lecko, dans les colonnes du JDN.

De même, la plateforme de communication collaborative Slack, lancée aux États-Unis en 2013, est passée de 10 000 à 10 millions d'utilisateurs en cinq ans. Cette importante communauté est aujourd'hui comparable à celle de Microsoft Teams.

Des codes récréatifs (émojis, etc.)

Si Slack ne présente rien de révolutionnaire au premier abord, elle permet de centraliser et de faciliter les échanges en entreprise. Elle combine les avantages du courrier électronique, la réactivité d'une messagerie instantanée et l'accessibilité des réseaux sociaux, le tout présenté au sein d'une interface minimaliste. Slack a fait entrer les codes des applications grand public dans les entreprises comme par exemple les émojis. Inspiré par l'univers du jeu vidéo, l'environnement se revendique "moderne et convivial comparé aux logiciels d'entreprise plutôt froids".

Ainsi, il est possible d'avoir recours au "Slackbot" , un robot aux rôles d'animation divers qui peut par exemple mettre en relation deux employés pour les faire se rencontrer. Selon l'institut Fabernovel, les termes "slacker" ou "un slack" seraient même devenus des mots du langage courant au sein des entreprises. À ce jour, Microsoft s'est d'ailleurs montré intéressé pour racheter l'appli Slack. La bataille des outils collaboratifs ne fait que commencer.


Je m'abonne

Marie-Amélie Fenoll

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

IT / Digital

Par Hadrien Gravet, co-fondateur de l'agence de cybersécurité DND Agency

On vous la prête, on vous l'offre à de multiples occasions et vous l'utilisez sans même vous en rendre compte : la clé USB est partout ! Pourtant, [...]