En ce moment En ce moment

La co-innovation, un partage gagnant-gagnant

Publié par le - mis à jour à
La co-innovation, un partage gagnant-gagnant
© Jakub Jirsk - Fotolia

Pour Legrand, l'innovation se doit d'être collaborative et concertée pour être réellement efficiente. À condition d'y mettre les formes.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'heure du cloisonnement à l'innovation serait-elle dépassée ? C'est à cette fin, en tout cas, que les achats corporate électroniques de Legrand, dirigés par Maurizio Del Pozzo, ont déployé, en janvier 2017, le principe de "Design Focus Events". Il consiste à réunir entre cinq et six fournisseurs afin de répondre à un projet de développement d'un produit innovant et à fort potentiel ; c'est-à-dire qui pourrait s'écouler à plus de 100 000 unités annuelles. "Cette solution a été imaginée pour répondre à des besoins technologiques dans les domaines des objets connectés et de l'intelligence artificielle notamment. Elle évite les cahiers des charges trop précis voire fermés, qui ont tendance à limiter la créativité des fournisseurs", explique Pascal Bechu, acheteur Corporate Electronique.

Marche à suivre

À présent, il est question d'encourager les échanges et la co-innovation entre les parties prenantes.

"Cela permet au service achat de s'immiscer entre le marketing et le bureau d'études et d'être en position de force lors des négociations avec le fournisseur. Auparavant, le marketing sollicitait directement le bureau d'études pour concevoir un produit ou une fonction. Ce n'est seulement qu'après avoir développé la pièce et l'électronique que le bureau d'études consultait le service achat pour obtenir les composants nécessaires".

Désormais lorsqu'un "Design Focus Events" est organisé, c'est l'équipe R&D qui conçoit une mise en situation pour décrire le besoin fonctionnel ressenti. Ce sont ensuite les achats qui définissent la liste des fournisseurs à consulter. "Après leur avoir adressé le dossier, nous les invitons à une entrevue afin de vérifier leur compréhension du sujet", précise l'acheteur. Au terme d'un délai de six à huit semaines, ils sont conviés à une présentation de deux heures devant une équipe pluridisciplinaire (achats, développement, innovation, marketing).

La sélection s'opère principalement sur des critères technologiques et économiques. Si cette co-innovation favorise les rapprochements, elle contribue aussi à la rationalisation des composants et permet un gain de temps, estimé en moyenne à six mois sur le développement. "Nous bénéficions du support technique des fabricants", précise Pascal Bechu.

Sept "Design Focus Events" ont déjà eu lieu en France, mais aussi en Angleterre, en Italie et en Suède; l'idée étant de dupliquer cette démarche à l'international. L'un d'eux s'est d'ailleurs soldé par la création d'un produit d'assistance à l'autonomie destiné à des personnes âgées isolées. Cette réussite devrait servir à balayer les réticences initiales. Au départ, cette nouvelle approche a surpris les bureaux d'études. Aujourd'hui, la plupart y adhèrent pleinement". À l'avenir, les achats pourraient se pencher sur la valorisation de ses avancées en interne.

Je m'abonne

Fanny Perrin d'Arloz

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet

IT / Digital

Par Hadrien Gravet, co-fondateur de l'agence de cybersécurité DND Agency

On vous la prête, on vous l'offre à de multiples occasions et vous l'utilisez sans même vous en rendre compte : la clé USB est partout ! Pourtant, [...]