Réalisez des économies en optimisant vos gammes produits achetées

Publié par le - mis à jour à

Les achats indirects ou de classe C font souvent l’objet d’une gestion peu structurée, et ce dès l’identification des besoins. Pourtant, les formaliser précisément permet d’acheter au plus juste, d’éviter la sur-qualité et ainsi de réaliser des économies significatives…

  • Imprimer

Adapter ses achats à ses réels besoins

Quand il est question d’achats de classe C, les clients internes des entreprises choisissent souvent leurs produits librement, comme ils le font pour leurs achats personnels. En effet, ils sont rarement guidés dans leurs choix comme par exemple via un cahier des charges.


La manière dont ils sélectionnent un produit est alors altérée par leurs habitudes d’achats, leurs envies ou convictions personnelles… Cela débouche le plus souvent sur l’achat de produits de grande qualité et à prix élevé, c’est-à-dire du haut de gamme.

 

Selon l’usage qui est fait du produit concerné, le haut de gamme peut se justifier à travers la garantie, la durée de vie des produits, les services associés etc. Cependant, les autres niveaux de gamme (milieu de gamme, entrée de gamme et marques de distributeurs), dont le prix est en moyenne entre 10 et 20 % inférieur, sont parfois plus adaptés. C’est d’autant plus vrai avec les achats de classe C, qui sont non stratégiques et non récurrents.

 

Finalement, ce réflexe d’achat haut de gamme entraîne de la sur-qualité et ainsi d’importantes dépenses qui pourraient être évitées.

 

Une stratégie gagnante : se faire accompagner par un fournisseur partenaire

Face à cette situation, il existe une stratégie pour optimiser la sélection et la consommation de ces produits. Elle repose sur l’externalisation de cette prestation auprès d’un fournisseur partenaire, expert sur les catégories de produits concernées et présentant une offre extrêmement large. En effet, les entreprises n’ayant souvent ni le temps, ni les ressources nécessaires pour entreprendre un tel projet, peuvent faire appel à un fournisseur partenaire.

 

Dès lors, ce dernier préconise les produits les mieux adaptés aux besoins des clients internes, communique les économies réelles ou potentielles et met en place des plans d’actions nécessaires pour les guider dans leur choix (campagnes marketing, système d’automatisation des suggestions produits, etc.).

 

Grâce au leadership de la Direction des Achats et à l’expertise du fournisseur partenaire, cette stratégie conduit à une consommation produits plus raisonnée. La Direction des Achats réalise ainsi des économies qui sont directement valorisées dans les comptes de résultats et qui peuvent être réinvesties dans des projets de développement structurants pour l’entreprise.

 

Sans aucun doute, optimiser sa sélection et sa consommation produits représente un premier pas vers une stratégie globale d’optimisation de ses achats de classe C, via une démarche TCO*.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les bénéfices et les méthodes pour optimiser votre stratégie achats indirects ?

*Total Cost of Ownership / Coût Total d’Acquisition

Autres articles proposés