Procure-to-Pay : définition et bénéfices

Publié par le | Mis à jour le

La terme anglophone « Procure-to-Pay » désigne le processus achats allant de la recherche des produits jusqu’au paiement. Ce dernier représente un véritable levier de performance lorsqu’il est digitalisé et automatisé à travers une solution adéquate…

  • Imprimer

Qu’est-ce que le processus Procure-to-Pay ?

Aussi intitulé Purchase-to-Pay ou P2P, le processus Procure-to-Pay couvre trois processus majeurs dans le cycle de vie des achats :

  • La demande d’achat : la recherche de produits, la création et la demande d’achat, le workflow de validation…
  • L’approvisionnement : la création du bon de commande, la réception des marchandises…
  • Le paiement : la réception, le rapprochement et le traitement de la facture, le paiement, la mise à jour du compte fournisseur…

Pourquoi mettre en place une solution Procure-to-Pay ?

Une solution Procure-to-Pay consiste à digitaliser, automatiser et optimiser le processus achats. Elle comprend notamment des fonctionnalités de contrôle, de validation, de gestion documentaire, etc. qui permettent aux Directions des Achats d’améliorer leur efficacité et leur maîtrise sur les dépenses.

Gartner, ajoute: « Les solutions Procure-to-Pay utilisent un service de numérisation et de capture, un portail fournisseur et/ou un réseau multi-entreprises pour permettre aux fournisseurs de soumettre leurs factures par voie électronique. En plus d'offrir une fonctionnalité d'e-procurement, comprenant le processus de demande et d'approbation ainsi que la gestion de catalogue électronique, les solutions Procure-to-Pay permettent de faire correspondre les bons de commande aux factures et de traiter les factures qui ne correspondent pas ou qui font l’objet de retours de marchandises. »

Quels sont les bénéfices d’une solution Procure-to-Pay ?

Formidables leviers de performance pour les Directions des Achats, les solutions Procure-to-Pay favorisent  notamment :

  • L’optimisation des processus achats grâce à l’automatisation qui aide à réduire les délais de traitement, les erreurs, etc. 
  • L’amélioration de la visibilité et la maîtrise des dépenses en consolidant les données
  • La montée en compétence des équipes achats en les libérant de certaines tâches manuelles et chronophages pour qu’elles puissent se concentrer sur des missions à plus forte valeur ajoutée (relations fournisseurs, innovation, etc.)

Optimiser les processus achats existants, notamment les processus transactionnels, représente la première étape de la transformation digitale au sein des Directions des Achats. C’est ainsi que ces dernières pourront contribuer à améliorer les performances et la compétitivité de leur entreprise.

 

Autres articles proposés