Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Digitaliser ses transactions : la priorité pour les achats de classe C

Publié par le - mis à jour à

Bien qu’ils ne représentent qu’environ 5 % des dépenses totales des entreprises, les achats de classe C concentrent la majorité des coûts administratifs de par leur étendue et la diversité des produits qui les composent. Un des principaux axes pour réduire ces coûts consiste à digitaliser ses transactions.

  • Imprimer

L’enjeu du TCO (coût total d’acquisition)

Les achats de classe C représentent environ 50 % du nombre total des segments d’achats, engendrant de facto un important volume de transactions. Quand on sait que le coût d’une transaction classique est cinq fois supérieur à celui d’une transaction entièrement dématérialisée, il semble impératif de fluidifier et d’automatiser autant que possible l’ensemble du processus transactionnel liés aux achats de classe C.

Le coût d’une transaction classique est évalué à 95 € tandis que celui d’une transaction entièrement dématérialisée représente 19 €* (source Manutan).

En s’équipant d’une solution d’e-procurement, les Directions des Achats vont ainsi mieux maîtriser les coûts totaux d’acquisition de leurs achats de classe C.

De multiples avantages à la clé

En plus de réaliser des économies substantielles sur les coûts de gestion, une telle démarche présente bien d’autres avantages comme :

  • L’amélioration de la productivité
    La digitalisation permet de gagner jusqu’à 50% de productivité sur les cycles d’achat[1]. En effet, elle est synonyme de gain de temps pour toutes les parties prenantes : les utilisateurs qui ont accès a` l’offre négociée, les achats qui se concentrent sur des tâches a` plus forte valeur ajoutée, la facturation gérée de manière d’automatique, etc.
  • Un meilleur contrôle des dépenses et l’amélioration de l’expérience clients
    En plus d’offrir aux Directions des Achats une vision claire de leurs dépenses et donc des pistes d’économies, les solutions d’e-procurement améliorent l’expérience d’achat pour les clients internes, en mettant à leur disposition une plateforme ergonomique et facile d’accès. Le tout va naturellement contribuer à renforcer l’application de la politique achats et réduire les achats sauvages, réalisés hors processus.

En opérant leur transformation digitale, les Directions des Achats peuvent contribuer à améliorer les performances et la compétitivité´ de leur entreprise. La première étape de cette transformation consiste a` optimiser les processus existants, et notamment les processus transactionnels.

 


[1] Source : Sourcing One