En ce moment En ce moment

Infographie Quand les plantes vertes favorisent la créativité

Publié par Bénédicte Gouttebroze le

Le design biophilique pourrait booster la créativité et la productivité des salariés. Mais de quoi s'agit-il? Le point avec une infographie issue du rapport Human Spaces dédié à l'environnement de travail.

  • Imprimer

Source : http://humanspaces.com/resources/reports/

Dans une étude publiée en mai 2015, Human Spaces, hub digital dédié à la santé et au bien-être, s'est penché sur le rôle du design biophilique dans l'environnement de travail. La biophilie se définit comme la relation intrinsèque entre l'humain et la nature: selon cette conception, l'être humain aurait besoin d'être en rapport avec la nature et se sentirait mieux dans un environnement naturel que dans du bâti.

Appliquée à l'environnement de travail, le design biophilique consiste à intégrer des éléments naturels dans les bureaux: plantes vertes, éclairage naturel, vue dégagée... Selon le rapport Human Spaces, un tel environnement rendrait les travailleurs plus productif (6% de plus) et plus créatifs (15% de plus) par rapport à des personnes travaillant dans un environnement neutre.

L'étude souligne que les principales attentes des collaborateurs en matière de design biophilique sont la lumière naturelle, les plantes vertes et le calme. Un idéal qui semble bien éloigné des réalités de l'open space prédominant dans de nombreuses entreprises françaises...

Pour aller plus loin, consulter l'article "En France, l'open space fait de la résistance"

Méthodologie

- Un sondage en ligne a été effectué auprès d'employés de bureau occupant divers rôles dans différents secteurs.

- Au total, 7600 employés ont été sondés dans 16 pays: le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Espagne, la Suède, le Danemark, les Émirats arabes unis, les États-Unis, le Canada, le Brésil, l'Australie, les Philippines, l'Inde, la Chine et l'Indonésie.

- La majorité des répondants (58%) a entre 25 et 44 ans.

- La plus grande partie des répondants (40 %) passe de 40 à 49 heures par semaine au travail.

- Au cours des trois derniers mois, 39% des répondants se sont sentis de 80 à 100% productifs.

- Le bien-être fait référence à la combinaison des réponses des participants à trois échelles mesurant le bonheur, l'inspiration et l'enthousiasme. Ces échelles sont tirées de l'outil d'évaluation du stress (ASSET) de Robertson Cooper.

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Workspace

Par Marie-Amélie Fenoll

Si beaucoup d'entreprises font de la qualité de vie au travail le fer de lance de leur politique RH, elles sont encore peu à faire apposer un [...]